Complément au Championnat de 1987

Une participation de plusieurs pays?

Cette année, la Fédération québécoise pour le saumon atlantique a lancé une invitation à plus d'une centaine d'organisations ou d'intermédiaires situés dans une dizaine de pays afin d'accroître la visibilité d'un tel championnat. De cette façon, la Fédération désire faire connaître le caractère très particulier qui prévaut dans le montage de mouches à saumons.

     Déjà, en ce début d'octobre, je recevais un appel d'Irlande du Nord d'un monteur de mouches intéressé à participer au championnat et qui désirait obtenir des informations additionnelles sur les modalités de ce championnat. De ce fait, cette personne me confirmait sa participation au Championnat de montage de mouches 1987.

     Si la Fédération pouvait recevoir quelques mouches en provenance de chacun des pays où l'invitation a été lancé, il y aurait tout lieu d'être fier pour les organisateurs.

     La page couverture de ce Salmo Salar nous fait voir la mouche NARCEA RIVER montée par notre ami Louis Tanguay de Trois-Rivières. Louis a monté cette mouche afin de rendre service à tous ceux qui désirent monter cette mouche dans le cadre du Championnat et ainsi relever le défi de la classe «expert», (il est à noter que Louis Tanguay ne participe pas au Championnat).

     Cette année, tous les participants recevront une critique et des commentaires constructifs sur les mouches qu'ils auront faites parvenir au Championnat.

     Afin de répondre aux demandes d'information parvenues à la Fédération et concernant certaines règles ou modalités du Championnat, je me permets de fournir les informations suivantes:

     — La substitution de matériau est possible pour le montage des mouches de la catégorie imposée dans la mesure où le matériel uti¬lisé convient bien pour la substitution. En effet, si le matériau à substituer est d'une certaine couleur il faudra le remplacer par un autre de la même couleur. Il en est de même pour la nature du matériau qui doit être respectée lors de la substitution; une plume doit être substituée par une autre plume qui lui ressemble.

     — La substitution est acceptable dans la mesure où un matériau n'est plus disponible ou encore est suffisamment rare pour que les monteurs aient de très sérieuses difficultés à s'approvisionner.
     
     — Le montage des modèles imposés tels que Sweep, Blue Charm et Narcea River doit suivre les méthodes et règles de proportion stipulées dans le livre de Poul Jorgensen. Les juges du Championnat doivent fixer des critères pour l'évaluation des mouches et il a été décidé de suivre les règles de Jorgensen comme modèle.

     — Les règlements du Championnat sont disponibles en français et en anglais. Pour les obtenir, les personnes intéressées peuvent communiquer avec le secrétariat de la Fédération.

     L'important est de participer et la Fédération souhaite grandement que la majorité des monteurs de mouches à saumon du Québec y participe. Votre mouche pourrait peut-être vous faire remporter un prix dans l'une ou l'autre des catégories du Championnat.

     Je termine en souhaitant la meilleure chance possible à tous ceux qui participeront.

     Normand Morrisset Directeur Championnat 1987

A propos de la «Narcea River»

     Certains seront sans doute intéressés d'en connaître davantage sur la «Narcea River», cette mouche proposée par la F.Q.S.A. dans le cadre du Championnat «87» de montage de mouches à saumon.

     Joseph D. Bâtes jr., dans son volume «Atlantic Salmon Flies and Fishing» nous apprend que «Narcea» est d'abord le nom d'une des plus belles et plus productives rivières à saumon d'Espagne; c'est aussi le nom que Belarmino Martinez, un espagnol, donna à l'une des plus belles mouches de son cru.

     Même si cette mouche artificielle ne fait pas partie des Green Highlander, Black Dose, Orange Parson et autres classiques anglaises, n'étant pas de la même époque, la «Narcea River» reflète dans sa facture le style le plus pur des «Whole-Feather Wings» classiques que nous présente la littérature anglaise de la fin du siècle dernier.

     Quand on regarde cette mouche de près, on remarque rapidement comment l'aile extérieure, faite de plumes de flanc de canard huppé, dévoile subtilement les couleurs attrayantes de l'aile principale; d'autre part, l'utilisation de chenille pour fabriquer le corps, matériau qui n'est jamais utilisé dans les classiques, nous laisse deviner que cette mouche est de conception plus récente que les mouches anglaises auxquelles nous sommes plus familiers.

     Enfin, il est bon de souligner que l'ensemble des matériaux requis à la fabrication de la «Narcea River» sont disponibles dans la plupart des boutiques de montage; seules les plumes de corbeau indien demeurent introuvables; on peut les remplacer par des plumes de cou de coq teintes rouge écarlate.

     Bonne chance à toutes et à tous.

     Louis Tanguay

» Salmo Salar #6, Novembre-Décembre 1986.
Page 3 sur 9