À Gaspé on Assure la Relève !

     La passion pour la pêche au saumon est contagieuse; elle se transmet très souvent d’un saumonier d’expérience à un débutant. Mais comment s’y prendre lorsqu’on est attiré par ce sport et qu’on ne connaît personne pour nous y initier ?

Le Rêve

À Gaspé on Assure la Relève !
     La Société de Gestion des Rivières du Grand Gaspé et deux passionnées de pêche au saumon, Geneviève Fournier et Lise Nadeau, se sont penchées sur cette question.

    Désireuses de transmettre leur passion, Geneviève et Lise rêvent de former un jour une école qui permettrait de démystifier la pêche au saumon et de mettre en valeur son accessibilité. Parallèlement, la Société de Gestion des Rivières du Grand Gaspé, soucieuse de stimuler une relève de pêcheurs, s’intéresse à l’idée des deux futures formatrices. C’est ainsi que commence à se dessiner le concept de l’école de pêche York-Dartmouth-Saint-Jean.

La Réalité

    Dès lors, la Société de Gestion des Rivières du Grand Gaspé, en collaboration avec G Loomis, Simms et Saumon Québec, commence l’élaboration du projet, prépare la promotion de l’évènement et se dote de l’équipement nécessaire. De leur côté, Geneviève et Lise bâtissent le plan de cours et commencent à rassembler des bénévoles. Il en résulte rapidement une école de pêche offrant un parfait équilibre entre l’exploration des rivières, les conseils techniques et la pratique de lancers. Dès le début de l’annonce du projet, les inscriptions pour la première édition 2011 sont complètes et l’école de pêche York-Dartmouth-Saint-Jean possède déjà quinze ensembles de cannes Cross Current et de moulinets East Fork, de G-Loomis, ainsi qu’une vingtaine de paires de bottes Simms.

    L’école de pêche offre une formation d’une fin de semaine débutant le vendredi avec une partie théorique qui porte sur la vie du Saumon Atlantique, l’équipement, les noeuds, les mouches, la lecture des rivières et les techniques de lancers. Le samedi et le dimanche se passent en rivière afin de permettre la pratique des lancers et de discuter d’éthique, d’environnement et des techniques de combat. Les formatrices, ayant à coeur la remise à l’eau, informent aussi sur la bonne façon d’effectuer cette technique.

     De plus, des pêcheurs d’expérience de la région se joignent à l’équipe bénévolement pour accompagner et partager généreusement leur savoir avec les élèves durant les deux jours de pratique. Nous désirons donc remercier les bénévoles suivants qui ont apporté leur soutien à cette première édition: Martin Bunton, Pascal Joncas, Alain Leblanc, Éric Mauger, Michel Poirier, Kevin Plante, Micheline Proulx, Roger Quenneville et Dany Smith.

Une Réussite Totale !

     Les 12 élèves qui ont pris part à cette première édition provenaient des quatre coins de la province. Ils étaient visiblement ravis, comme le démontrent leurs commentaires. «J’ai trouvé l’idée d’une école de pêche géniale!» «Pour ma part, je trouve que la méthode utilisée est excellente; on nous donne juste assez de théorie pour bien comprendre, sans nous assommer, et beaucoup de pratique.» «Le fait de pratiquer avec différentes personnes nous permet d’obtenir plus d’informations et de trucs afin de parfaire notre apprentissage et d’être encore meilleurs ! ». «Tout le monde y allait de conseils et d’encouragements. Je recommencerais demain matin avec la même gang et avec la même méthode ! »

     La Société de Gestion des Rivières du Grand Gaspé est heureuse de répondre au mandat qu’elle s’est imposée, soit de former une relève de pêcheurs à la mouche et de rendre la pêche au saumon davantage accessible, tout en mettant en valeur l’esprit d’entraide qui règne dans la communauté de pêcheurs de Gaspé.

     Fières du résultat, Geneviève et Lise sont maintenant convaincues qu’un rêve peut devenir réalité. Lorsqu’on suit sa passion tout est possible !

     Enfin, c’est avec plaisir que nous annonçons qu’une suite est prévue pour 2012, avec deux sessions d’initiation et une session pour les pêcheurs d’expérience qui désirent parfaire leurs connaissances.

Références

» Texte & Photos Geneviève Fournier et Lise Nadeau
» FQSA
Page 2 sur 13