LA GRISE A LA MOUCHE par Gilles Aubert

     Plusieurs adeptes de la pêche à la mouche ignorent, malheureusement, que la truite grise, communément appelée touladi, peut aussi être récoltée avec des mouches artificielles, même si l'été elle gagne les grandes profondeurs. Il suffit d'utiliser la bonne technique de pêche et d'attacher à son bas de ligne l'artificielle appropriée.

LE CHOIX DE L'ARTIFICIELLE

La Truite Grise à la Mouche
     Quel cauchemar... et pour cause! Toutefois, sachant que les touladis sont surtout des poissons piscivores, le streamer et le bucktail sont les artificielles à privilégier. Lesquelles? À mon avis, comme la grosseur et la couleur d'une même espèce de poisson-appât peuvent varier d'un lac à l'autre, il est important d'imiter le plus fidèlement possible la nourriture disponible dans le plan d'eau. De plus, l'expérience montre que la couleur de l'eau, la profondeur de présentation du leurre, le fait de pêcher lors d'une journée ensoleillée ou non et le moment de la saison sont aussi des facteurs importants à prendre en considération.

     N'hésitez donc pas à modifier la parure d'un streamer reconnu. Pourquoi ne pas ajouter à l'artificielle quelques fibres, soit de Krystal Flash ou soit de Flashabou, et/ou des plumes de marabout? Vous serez surpris des résultats! Et si vous fréquentez le plan d'eau pour la première fois, consultez les pêcheurs locaux et les préposés des magasins de pêche de la région. Quels sont les modèles de mouche les plus productifs?, me demanderez-vous. Pour pêcher dans la plupart des plans d'eau, il serait opportun d'avoir sous la main des artificielles qui imitent les principaux poissons-fourrage, telles que la Grey Ghost, la Muddler Grey Ghost, la Magog Smelt, la J.R. Cisco (cf. Sentier CHASSE-PÊCHE, mai 1988) et quelques mouches attractives, comme la Mickey Finn, toutes montées sur des hameçons bien aiguisés à longue tige ou à tandem.

LOCALISATION

     Étant donné que ce poisson recherche l'eau froide, on ne le retrouve près de la surface qu'au printemps et à l'automne. Dès que la température de l'eau se réchauffe, il gagne les profondeurs de son habitat. C'est donc dans leur repaire (zone de confort) et dans celui du poisson-fourrage (leur plat de résistance) qu'il faut présenter l'appât. Le pêcheur pourra utiliser un sonar pour détecter les différente structures du plan d'eau. A tout le moins, il aura en main une carte bathymétrique du lac et un thermomètre, sachant que les touladis recherchent une eau dont la température oscille entre 4 °C (40 °F) et 10 °C (50 °F).

TECHNIQUE DE PECHE

     Il m'est arrivé une seule fois de récolter une truite grise avec une mouche sèche, et c'était au début de la saison. C'est la pêche à la traîne avec un streamer ou avec un bucktail qui s'impose. Au printemps et à l'automne, utilisez une soie à bout calant et de préférence une soie entièrement calante mais, durant la saison estivale, servez-vous de la ligne plombée. Et, à propos, l'un des systèmes les plus pratiques pour pêcher à la mouche avec une ligne plombée a été mis au point par Jeannot Ruel qui l'a baptisé PALMEP (Pêche À La Mouche En Profondeur). Référez-vous au texte qu'il a écrit sur ce sujet dans le magazine Sentier CHASSE-PÊCHE de mai 1988.

     Compte tenu de la forte taille du touladi et de sa combativité, servez-vous d'une canne de qualité. Quant au bas de ligne, d'une résistance d'environ 10 lb, il ne devrait pas avoir plus de 9 pi de longueur. Prospectez davantage les environs des pointes rocailleuses près des bas-fonds et n'oubliez pas de donner à votre canne à mouche un mouvement varié de va-et-vient, ce qui modifiera la nage de votre leurre. Accroître et réduire brusquement la vitesse de votre embarcation, de même que progresser en zigzag seraient aussi à considérer.

Références

» Texte & Photo: Gilles Aubert (Août 1995).
» Magazine Sentier Chasse & Pêche.

Page 2 sur 3