La Sélection de Mouches

     Après toutes ces années à guider des jeunes sur les rivières, j’en suis venu à choisir sept mouches que je leur enseigne. Ce sont des mouches classiques qui ont fait leurs preuves et qui sont très faciles à monter. Une sélection qui leur permet de pêcher toutes les espèces de poissons, sur n’importe quel plan d’eau et ce, beau temps mauvais temps.

     Voici dans l’ordre, les sept mouches au programme pour tous les jeunes du groupe de pêche. Bien entendu, les modifications, l’expérimentation ou encore l’adaptation de ces patrons sont fortement encouragées. Néanmoins, les jeunes doivent avoir au moins six mouches classiques de chacun de ces patrons dans leur boîte.

Wooly Bugger
     La première mouche de la sélection est la Wooly Bugger. Comme elle peut imiter une nymphe, une sangsue ou un mené, ça nous amène à parler d’entomologie et des différentes familles de mouches. Ils montent des Wolly Bugger dans les formats #4 à #8, de couleurs olive, brune ou noire, avec cristal flash ou non.

Gold Ribbed Hare's Ear
     Ensuite, ils montent une vraie nymphe, la Gold Ribbed Hare's Ear. Ils découvrent alors de nouveaux matériaux et ils enrichissent leurs connaissances sur l’entomologie et plus particulièrement les éphémères. Ils la montent dans les formats # 8 à # 14, plombé ou non. Ce qui les amène tout naturellement à la mouche sèche Adams et aux éphémères adultes. Ils découvrent alors de nouvelles techniques et surtout, une nouvelle approche de montage, plus délicate et plus légère. Ils la montent dans les grosseurs # 8 à # 14, en version parachute ou à ailes dressées.

Adams
    Puis, vers la mi-février, les jeunes entreprennent le difficile apprentissage du tournage de poils de corps de chevreuil. D’abord, avec la mouche Muddler Minnow en format # 4 à # 8, qui nous amène à parler des mouches terrestres, sauterelle ou encore des trichoptères (caddis) et surtout de la grande famille des streamers. Toujours pendant cette période, ils commencent à monter leurs premiers poppers à achigan en poil de corps de chevreuil également, dans les formats #2 à #8. Nous parlons alors des grenouilles, écrevisses et souris, très prisées par les plus gros poissons.

Mickey Finn
     Finalement, vers le début du mois d’avril, on se prépare aux montaisons printanières des ouananiches. Nous montons alors les streamers Magog Smelt, Marabou Gray Ghost et Mickey Finn. Nous parlons des saumons, de leurs moeurs et des nombreuses différences qui existent dans cette famille de poisson. Enfin, vers la mi-mai, la saison de pêche commence enfin et tous les jeunes sont fin prêts pour apprendre les rudiments du wading, la lecture d’une rivière et surtout, pour profiter des plaisirs de la nature !

Référence

» Texte & Photos Mario Viboux
» FQSA

Page 9 sur 22