LA VESTE DE PECHE ET SON CONTENU par Gilles Aubert

    Avant de remiser la veste de pêche, il serait important de la nettoyer et, s'il y a lieu, de la réparer. Les boîtes à mouches devraient être vidées de leur contenu afin de vérifier chacune des mouches. Ne gardez pas celles qui sont rouillées et remettez les autres en bon état. Déposez les mouches sèches dans une passoire, tenez-les au-dessus du bec de la bouilloire et secouez-les pendant quelques minutes. Quant à celles dont le fil se détache, appliquez de la laque ou du poli à ongles. N'oubliez pas aussi de bien affûter les hameçons de toutes les mouches et assurez-vous qu'elles soient bien sèches avant de les remiser pour l'hiver dans un tiroir contenant de la naphtaline (boules à mites). Quant aux bobines de monobrins servant à la fabrication des bas de ligne, rangez-les dans le réfrigérateur. Il faut absolument éviter de les soumettre à une source de chaleur intense, ce qui affaiblirait le nylon et le rendrait friable. Regardez aussi vos épuisettes. Le manche doit être solide et n'hésitez pas à changer le filet s'il semble abîmé.

LES BOTTES

La Veste de Pêche et son Contenu
     Pour prolonger la durée de vos cuissardes et bottes-pantalon, accordez-leur un minimum d'attention. Lavez l'extérieur souillé à l'aide d'eau tiède et de savon doux et épongez-les. Les semelles de feutre à l'intérieur de celles de caoutchouc sont-elles usées? Remplacez-les. Entreposez ensuite vos bottes bien sèches, autant à l'extérieur qu'à l'intérieur, dans un endroit non éclairé, frais et sec. Sachant que c'est l'ozone dans l'air qui fait craqueler le caoutchouc, ne les placez pas dans une pièce de la maison où il y a des moteurs électriques en marche, des plinthes de chauffage électrique, des radiateurs, etc. Pour découvrir si vos bottes sont percées et les réparer, remplissez-les d'eau ou insérez-y une ampoule allumée.

CANNES - MOULINETS – SOIES

     Dans quel état sont vos cannes à moucher? Ont-elles besoin d'être réparées? Vérifiez soigneusement chacun des anneaux. Ils ne doivent présenter aucune aspérité qui pourrait endommager votre soie à moucher. Glissez un morceau de vieux bas de nylon dans chacun des anneaux; si vous ne sentez aucune résistance, il est en bon état, sinon remplacez-le. Lorsque le fil d'ancrage qui retient l'anneau s'effiloche, appliquez de la laque. Nettoyez votre poignée en liège avec un chiffon enduit d'ammoniac (eau de Javel). Cette opération terminée, frottez-la légèrement avec un papier abrasif très fin pour assurer une meilleure prise lors de vos lancers. Quant à l'étui de coton dans lequel la canne est déposée avant d'être remisée dans l'étui rigide, assurez-vous qu'il soit sec. Vos étuis rigides sont-ils faits en PVC? N'oubliez surtout pas de percer un trou à chacune des extrémités pour que l'air puisse y circuler!

     Quant aux moulinets, ils devraient être démontés afin d'en faire un nettoyage et une lubrification complète. Les grains de sable entraînent souvent un mauvais fonctionnement du moulinet. Nettoyez-le et, pour une meilleure protection, placez-le dans un étui approprié. Votre soie à moucher devrait aussi être nettoyée; il suffit de la déposer dans un récipient contenant de l'eau tiède savonneuse et de la frotter doucement. Ne laissez pas votre soie dans le moulinet, pour qu'elle puisse mieux «respirer»; gardez-la enroulée autour d'un gros tube de carton ou d'une grosse boîte de conserve en métal vide. Il serait pertinent d'inscrire sur la soie ses caractéristiques propres. À environ un mètre de l'extrémité de la soie que l'on attache à la ligne de réserve, faites un trait d'environ 3 cm avec un crayon feutre à encre indélébile noire et, à la droite de cette marque, trois autres traits de la même largeur que la pointe du crayon. Vous saurez que votre soie est une WF8. Pour une DT8, faites toujours un trait d'environ 3 cm, mais les trois autres traits devront être tracés à la gauche. Des craquelures sont-elles présentes sur la couche plastifiée extérieure de votre soie? Les magasins spécialisés vous vendront des produits pour la réparer.

Références

» Texte & Photo: Gilles Aubert (Novembre 1995).
» Magazine Sentier Chasse & Pêche.

Page 2 sur 5