Les mouches sèches à saumon; Choix des Matériaux

     Dire que la qualité première d'un matériau servant à la confection d'une mouche sèche à saumon est de permettre à celle-ci de «flotter», peut vous sembler superflu, mais dans la pratique l'on peut se poser bien des questions sur la qualité des mouches sèches offertes dans certains magasins d'articles de sport.

     Non pas que toutes les mouches sèches offertes en vente sont de mauvaise qualité, souvent même que le montage est excellent, mais la qualité des matériaux laisse parfois à désirer. Au cours de l'été dernier, un pêcheur de mes amis était tout fier de me présenter une très belle collection de mouches sèches à saumon, dont le montage était superbe, la qualité des matériaux excellente, malheureusement ses mouches étaient montées sur des hameçons Mustad 36890, qui en fait, sont des hameçons à mouches mouillées, donc beaucoup trop lourds pour convenir aux mouches sèches à saumon. A toutes fins pratiques, ses mouches étaient inutilisables. Il existe dans le moment, deux (2) sortes d'hameçons convenant aux mouches sèches à saumon:

     1- L'hameçon anglais «Wilson — Dry Fly Hook».

     2- L'hameçon numéro 90240 fabriqué par la compagnie Mustad de Norvège. Après le choix de l'hameçon, le matériau le plus important, du moins pour certaines catégories de mouches sèches à saumon, est sans doute le hackle.

     Généralement, les hackles de grande qualité sont trop étroits pour convenir aux mouches à saumon de grosseur 4 et plus. Votre meilleur choix est d'essayer de vous procurer des hackles de selle provenant de coqs de bataille, ou encore des races suivantes: Rhode Island, Leghorn, Andalusian. Si vous êtes un monteur de mouches persévérant et perspicace, vous trouverez certainement un fermier qui se fera un plaisir de vous garder les plumes de coqs à l'abattage, et heureusement les races mentionnées sont populaires auprès de nos fermiers.

     Les hackles provenant des coqs Plymouth Rock, connus sous le nom de «grizzly» entrent dans la fabrication de nombreuses mouches sèches à saumon. La demande très forte pour ces hackles fait que vous devrez y mettre le prix pour en obtenir qui soient de première qualité.

     Un autre méthode est de vous acheter des hackles de cou sur peau. Toutefois, à mon avis, un hackle de cou, même s'il est de première qualité, n'égale pas un hackle de selle. (Que l'on ne s'y m'éprenne pas, je parle ici de mouches sèches à saumon et non pas de mouches à truite).

     Le choix des matériaux servant à la fabrication des corps de mouche est très vaste, et il va sans dire que les poils de chevreuil et de caribou sont les meilleurs tant qu'à leur durabilité et capacité de flottabilité. Un matériau à éviter à tout prix, la laine, qui est absorbante et doit être remplacée par un matériau à «dubbing», soit de vison, rat musqué ou de matériaux synthétiques qui sont absolument hydrofuges.

     Les matériaux servant à la confection des ailes m'ont aucune importance. En principe, elles ne doivent jamais être en contact avec l'eau. Pour terminer, je vous indique quelques petits trucs au sujet du montage des mouches sèches à saumon, qui, j'espère, aideront le débutant, et même celui possédant quelques années d'expérience. La mouche sèche à saumon nécessite la pose de plusieurs hackles, 2 à 4 généralement. L'erreur la plus courante est de ne pas laisser assez d'espace pour la pose des hackles. Ne craignez pas de monter un corps court, où vous pourrez poser vos hackles avec un maximum de tours enrobant l'hameçon. Ceci est extrêmement important.

     De plus, généralement l'on pose le hackle le côté mat vers l'arrière de l'hameçon. N'hésitez pas à alterner vos hackles, c'est-à-dire en posant un hackle de la manière conventionnelle et l'autre au côté contraire; avec un peu de pratique vous serez surpris des résultats. Votre mouche sera mieux balancée, et sa flottabitilé de beaucoup supérieure.

     Un autre petit truc consiste à ne jamais poser vos poils d'écureuil sans qu'ils soient humides. Trempez votre queue d'écureuil dans l'eau chaude pour quelques minutes, enlevez le surplus d'eau en l'agitant rapidement.

     Vous serez surpris de la facilité avec laquelle vous poserez ces poils, et ceci s'applique également aux mouches mouillées et bucktails. Un autre truc consiste à monter l'arrière de votre corps de mouche sèche le plus près possible de la courbure de l'hameçon, et d'y poser la queue de votre mouche de la façon démontrée sur l'illustration.

Les mouches sèches à saumon; Choix des Matériaux
     Cette position de la queue évitera que l'hameçon ne touche à l'eau et facilitera de beaucoup la flottabilité de votre mouche.

     Enfin, un truc qui permettra à vos mouches sèches de flotter comme un bouchon de liège d'une façon presque permanente: Plongez vos mouches sèches dans une solution de silicone servant à améliorer la flottabilité de vos mouches sèches, pendant une durée de 48 heures. Retirez-les du contenant, et asséchez-les en les agitant vigoureusement.

     Voici quelques trucs qui, je l'espère, vous seront utiles au cours de la prochaine saison.

références

» par Romain Boivin
» l’APSSQ Septembre à Décembre 1979.

Page 8 sur 13