Mastigouche; Un Secret bien Gardé par Gilles Aubert

     Connaissez- vous la réserve faunique de Mastigouche? Si oui, vous êtes un privilégié, car elle est surtout fréquentée par des gens habitant la région avoisinante ou leurs amis, et ils gardent jalousement le secret. Y ayant séjourné quelques jours durant la dernière saison, j’ai compris pourquoi ils gardent la bouche cousue. En plus d’abriter dans ses lacs des populations exceptionnelles d’ombles de fontaine, ce territoire est envoûtant, sans compter que les chalets rustiques à proximité des plans d’eau vous font revivre l’époque des clubs privés.

Mastigouche; Un secret bien Gardé
     Qui devinerait que, quelque 20 kilomètres passé le village de Saint-Alexis-des-Monts, on accède à un univers naturel exceptionnel : la réserve faunique de Mastigouche? Avec un couvert forestier composé de 55 % de résineux et de 45 % de feuillus, ce territoire de plus de 1 500 km2 comprend 13 rivières et 417 lacs enchâssés dans de magnifiques montagnes arrondies par le passage des glaciers. Née de l'Opération Accessibilité, alors que les Québécois exigeaient l'accès à plus de territoires de la Couronne, ce n'est qu'en 1971 que la réserve faunique de Mastigouche fut créée. À l'époque, le MLCP (aujourd'hui le FFP) en prit la gestion et, depuis 1995, c'est la SÉPAQ qui a pris la relève. Entre les mains d'une dynamique équipe sous la gouverne du directeur Marc Juneau, elle continue de charmer les chasseurs, les pêcheurs et tous les autres amants de la nature, tout comme à l'époque des clubs privés.

PÊCHE D'ANTAN

     Saviez-vous que le plus ancien club privé de la province, le Saint Bernard Fish and Game Club, date de 1872 et était situé dans le territoire actuel de la réserve? Et il n'était pas le seul! Des Américains fortunés avaient découvert la richesse halieutique et cynégétique de ce secteur de la province. De nos jours, comme autrefois, la pêche y est toujours des plus intéressantes.

     Durant notre séjour, mes compagnons moi avons d'ailleurs récolté plusieurs truite mouchetées de près d'un kilo (plus de 2 lb) Une pêche exceptionnelle, me direz-vous: Non pas! Je me suis entretenu avec d'autre pêcheurs qui y reviennent annuellement et même à quelques occasions durant saison, et j'ai pu admirer les prises de certains qui auraient suscité l'envie de plusieurs. Les statistiques de la saison 1997 indique que dans plusieurs plans d'eau le poil moyen avoisinait le kilo et que dans dei d'entre eux les ombles de fontaine reçoit pesaient en moyenne 1,44 et 1,7 kg.

     Sur les 417 plans d'eau accessibles soit la pêche avec hébergement soit à la pêche à la journée, environ 230 sont exploités annuellement. On laisse «reposer» les autres durant quelques années avant de les ouvrir de nouveau à la pêche sportive. De plus lorsque le quota de truites fixé par les biologistes est atteint durant la saison, on ferme le plan d'eau à la pêche; on s'assure toujours ainsi d'une bonne qualité de pêche. On peut aussi pêcher à gué, et ce sans réservation sur les rivières du Loup, Mastigouche-Nord et des îles Est. La limite de prises quotidienne et de possession est de 7 ombles de fontaine par permis.

     Par ailleurs, n'allez pas croire que les poissons de Mastigouche proviennent d'établissements piscicoles. Il y a certes des ensemencements faits chaque année, mais au moyen de poissons indigènes provenant de la réserve et réintroduits dans d'autres plans d'eau du territoire.

     De plus, la pêche n'est pas seulement bonne en début de saison, car dans chaque unité d'hébergement où un certain nombre de plans d'eau alloué aux usagers, des lacs vedettes sont ouverts à différentes périodes au cours de la saison de pêche. Ainsi, si vous n'avez pas été favorisé par la chance lors du tirage au sort automnal des séjours de pêche dans les réserves fauniques, vous pouvez quand même réserver un séjour en période habituellement moins propice (durant la canicule) et jouir d'une bonne qualité de pêche.

Mastigouche; Un secret bien Gardé
     De plus, la pêche n'est pas seulement bonne en début de saison, car dans chaque unité d'hébergement où un certain nombre de plans d'eau alloué aux usagers, des lacs vedettes sont ouverts à différentes périodes au cours de la saison de pêche. Ainsi, si vous n'avez pas été favorisé par la chance lors du tirage au sort automnal des séjours de pêche dans les réserves fauniques, vous pouvez quand même réserver un séjour en période habituellement moins propice (durant la canicule) et jouir d'une bonne qualité de pêche.

MÉTHODES DE PÊCHE

     Toutes les méthodes usuelles de pêche de l'omble de fontaine sont utilisées avec succès par les clients de la réserve. Certes, les plans d'eau y étant bien peuplés, la pêche est d'autant plus facile, mais la pêche demeure toujours la pêche! Pour leurrer les grosses truites mouchetées, il est avantageux de connaître leurs repaires et d'employer les meilleures techniques de pêche. À ce sujet, les préposés de la SÉPAQ nous ont été d'un précieux secours. N'hésitez pas à leur demander les meilleurs endroits à prospecter dans le plan d'eau que vous fréquenterez. Ils connaissent parfaitement les lacs environnant votre chalet et ils se feront toujours un plaisir de vous renseigner judicieusement. Toutefois, il serait important d'avoir un sonar pour repérer les secteurs les plus propices.

     Comme leurre, les habitués de la réserve recommandent une Lake Clear Wobbler ou une Toronto Wobbler à laquelle est attaché un hameçon appâté d'un gros ver et relié à la cuillère par un monobrin de nylon d'une longueur d'environ 37 cm (15 po). Les préposés de la réserve m'ont souligné que la Lake Clear Wobbler, moins pesante que la Toronto Wobbler, devrait davantage être utilisée en début de saison.

     À la pêche à la mouche, au lancer ou à la traîne, n'hésitez pas à attacher une Woolly Bugger dans les grosseurs n° 2, 4 ou 6. Louis Tanguay de Trois-Rivières, qui fréquente souvent la réserve, obtient beaucoup de succès avec cette artificielle... qu'il a judicieusement modifiée de la façon suivante. La queue est toujours fabriquée avec des fibres de marabout de couleur noire, mais après avoir lesté la hampe de l'hameçon avec du plomb, il enroule sur le corps des fibres fluorescentes de Krystal Flash de couleur verte; un hackle noir est ensuite enroulé à la méthode Palmer sur le corps, et la collerette est aussi faite avec un hackle noir. Cette mouche nous a permis de récolter la plupart des truites mouchetées durant notre séjour.

Accessibilité et hébergement

Mastigouche; Un secret bien Gardé
     Il est possible d'accéder à la réserve faunique de Mastigouche via trois postes d'entrée : l'accueil Catherine à Saint-Charles-de-Mandeville (routes 347 et 349), l'accueil Bouteille à Saint-Zénon (route 131) ou l'accueil Pins-Rouges à Saint-Alexis-des-Monts. Pour vous rendre à l'accueil Pins-Rouges (entrée sud) à partir de la métropole, empruntez l'autoroute 40 (Félix-Leclerc) jusqu'à Louiseville et prenez la 349 en direction nord jusqu'à Saint-Alexis-des-Monts. Dans la réserve, les routes gravelées sont bien entretenues et plusieurs plans d'eau sont accessibles en automobile de promenade. Certes, il faut quelquefois emprunter un sentier pour s'y rendre.

     Si vous optez pour un séjour en chalet, vous serez logé dans l'un des 39 chalets situés en bordure d'un lac dont la plupart sont de luxueux camps des anciens clubs privés. Avec l'équipement pour la préparation et le service des repas, le réfrigérateur et l'éclairage au propane, l'eau chaude, la toilette et la douche, sans oublier le poêle à bois ou le foyer intérieur, ils peuvent accueillir entre deux et 10 personnes. Vous n'apportez que votre nourriture ainsi que vos serviettes, linges à vaisselle et literie. Vous êtes en pleine sauvagerie mais avec presque le même confort qu'à votre foyer.

     Les adeptes du camping ne sont pas laissés en reste. Au lac Saint-Bernard, un terrain de 78 sites pour tentes et roulottes a été aménagé. On retrouve aussi trois autres sites, plus rustiques, sur le territoire.

Tarification et réservations

Mastigouche; Un secret bien Gardé
     Les tarifs exigés pour la location d'équipements et pour la pratique des activités de prélèvement sont les mêmes pour toutes les réserves fauniques gouvernementales. En 1999, pour la pêche de la truite avec hébergement en chalet, la %WEB_SEPAQ% exigera 53,50 $/jour/personne. Ce tarif forfaitaire comprend l'hébergement, le droit d'accès à la pêche et la ou les embarcations. Selon leur capacité d'hébergement, des chalets peuvent accueillir gratuitement des enfants de moins de 16 ans.

     En 1998, pour la pêche à la journée, le droit d'accès à la pêche était de 13,04 $/ jour/personne (embarcation non comprise), sauf au lac Sorcier (26,08 $). Avec embarcation fournie et le droit d'accès quotidien (sauf au lac Sorcier), le tarif demandé était de 33,04 $ pour une personne, 46,08 $ pour deux personnes et 59,12 $ pour trois personnes. Il faut savoir que les enfants de moins de 18 ans accompagnés d'un adulte titulaire d'un permis de pêche et d'un droit d'accès quotidien à la pêche sont admis gratuitement. Les taxes ne sont pas comprises dans les tarifs mentionnés et le coût du permis de pêche n'est pas inclus dans les forfaits offerts.

     C'est à un tirage au sort informatisé qu'il faut s'inscrire (date limite d'inscription : 31 octobre 1998) pour choisir le plan d'eau et les dates de séjour dans la réserve. Toutefois, étant donné qu'il y a toujours des disponibilités restantes après le tirage, on peut réserver en tout temps par téléphone auprès du Service des ventes et réservations de la SÉPAQ. Des lacs sont alloués pour la pêche quotidienne (réservation 48 heures à l'avance) dont le lac Sorcier, le plan d'eau le plus en demande par les pêcheurs à la ligne (ouananiche et truite mouchetée) et le lac Saint-Bernard où la récolte de la truite grise (touladi) est possible. Notez que toute journée de pêche non réservée devient disponible au poste d'accueil de la réserve, où il est possible d'obtenir de l'information en signalant le (819) 265-2098.

     Souhaitez-vous en connaître davantage sur la réserve faunique de Mastigouche? Procurez-vous les brochures gratuites intitulées La pêche à la journée dans les réserves fauniques et La réserve de Mastigouche, ou communiquez avec le bureau administratif de la réserve faunique de Mastigouche (adresse dans la fiche technique).

     Si vous recherchez le dépaysement dans un cadre naturel incomparable, pensez à séjourner dans la réserve de Mastigouche où vous vivrez en toute quiétude au rythme de la nature, sans compter que le territoire est aussi un véritable joyau de la faune halieutique et cynégétique. Il s'agissait antérieure ment du fief privilégié de riches Américains, et il n'a pas perdu sa réputation d'antan auprès des pêcheurs qui en connaissent le secret.

Références

» Texte & Photo: Gilles Aubert (Octobre 1998).
» Magazine Sentier Chasse & Pêche.

Page 13 sur 17