Pêche à la Truite sur la Rivière Matapédia par Jacques Demers

     Lors d'un voyage de pêche au saumon l'été, je me garde toujours du temps pour pêcher la truite mouchetée indigène de cette rivière. J'ai appris avec le temps que si on veut avoir du résultat on doit utiliser surtout des petites mouches en surface. Cependant, ceci peut causer un problème de ferrage.

     La première journée après notre arrivée, j'ai eu une énorme surprise en piquant un grilse avec une de ces petites mouches avec laquelle on péchait la truite. Pas besoin de dire qu'il s'est échappé rapidement après avoir redressé mon hameçon.

     Les jours suivants, l'après-midi était réservé pour pêcher les petites rivières ou d'autres tributaires prometteurs. En examinant les contenus stomacaux de quelques truites, je me rendis compte que ceux-ci étaient remplis à pleine capacité d'un petit coléoptère noir d'environ un quart de pouce de long. J'avais justement des petites mouches semblables à ceux-ci que je me suis empressé d'essayer.

     Après plusieurs tentatives, je me suis vite aperçu qu'elles ne répondaient pas bien. Par contre tout en discutant avec mes compagnons de pêche, je remarquai qu'à tout moment ce petit insecte se déposait sur nous et qu'il était d'un vert chartreuse. J'ai vite compris que c'était un coléoptère terrestre qui provenait d'un champ avoisinant. Une fois gobé par la truite elles devenaient noires sous l'action des sucs digestifs.

     À partir de ces observations je me suis monté des petites mouches vertes d'environ un quart de pouce de long avec pattes brunes, mais sur des hameçons un peu plus gros. Celles-ci ressemblaient aux mouches Low Water à saumon. Les résultats se firent sentir aussitôt. Je me suis aperçu une fois de plus qu'un examen sérieux de l'estomac peut rendre de grands services.

Voici quelques exemples de ces petites mouches

Coléoptère vert

Hameçon : Tiemco 102 n° 13.
Fil : Uni-Mono clair 4 mm.
Corps : Laine vert chartreuse
Pattes : Hackle brun.
Carapace : Flashabou perle.

Blue wing olive

Hameçon : Tiemco 102 n° 13.
Fil : Uni-Mono 4 mm.
Corps : Fil uni vert olive 8/0.
Aile : Z-lon gris.
Hackle: Gris blue dun.

Pheasant Tail

Hameçon : Tiemco 102 n° 11.
Fil : Uni-Mono clair 4 mm.
Queue : Fibres de hackle brun
Corps : Fibres de queue de faisan doré.
Côtes : Fil noir.
Pattes : Hackle de perdrix.

Back swimmer

Hameçon : Tiemco 9395 no 10.
Fil : Noir 8/0.
Pattes : Une plume d’oie (biot) de chaque côté.
Hackle : Palmer hackle brun.
Carapace : Flashabou perle.
     L’utilisation de petites mouches montées de cette façon peut être très avantageuse pour le ferrage et pour une meilleure visibilité lors de la pose de l’hameçon.

     À vous de tenter l’expérience !

Références

» Texte : Jacques Demers.
» L’Ardillon (SMPM) Mars 2011.

Page 17 sur 19