Touladi à la Mouche par Yvon Gendron

     Plusieurs diront que le Touladi à la mouche c'est impossible; d'autres diront que c'est possible mais au printemps parce que la grise au printemps est en surface et l'été à de grandes profondeurs.

     Les sonars sont là pour vérifier leurs dires. Mais ce que les pêcheurs ne semblent pas savoir c'est qu'il y a des quantités énormes de grises qui sont inactives, ne bougent pas, ne se nourrissent pas durant le jour et sont à de grandes profondeurs et sont âgées. Ce sont elles que l'on voit sur le sonar. Ces truites servent à la reproduction et sont la survie de l'espèce dans le lac.

     La majorité des pêcheurs s'entête à les pêcher à cause de la grande quantité visible sur l'écran de sonar.

     Le Touladi a la caractéristique d'être lucifuge, c'est-à-dire quia une meilleure visibilité en demi-noirceur ce qui leur permet de survivre en attaquant des proies qui ne sont pas lucifuges, donc plus faciles à saisir pendant la nuit.

     Ces truites étant très âgées n'ont plus la rapidité nécessaire pour capturer de jeunes proies. Donc elles ne dépenseront pas d'énergie inutile en pourchassant de plus petites. Ces plus âgées deviennent exclusivement vidangeuses.

     Elles se nourrissent de proies mortes. Le meilleur temps pour pêcher ces géantes est durant la pleine lune, soient quatre jours avant et un jour après. La pleine lune éclaire la nuit et leur permet une visibilité pour chasser.

     Un des moyens efficaces pour attraper ces grosses pièces est aussi de les pêcher le soir à la demi-noirceur vers 9h00, sur les battures ou sur les plages dans un maximum de 10 pieds de profondeur et très loin derrière l'embarcation soit 150 à 200 pieds. Le Touladi à cette profondeur est très farouche. Il s'éloigne à l'arrivée de votre embarcation mais reviendra l'embarcation passée. Il faut le pêcher à la traîne avec de gros streamers no 2 ou des tandems. Le choix des streamers est très simple car ils sont à peu près tous efficaces car la truite attaquera tout ce qui bouge.

     Par contre vous pouvez augmenter vos chances en imitant la nourriture présente dans le lac. S'il y a des éperlans utilisez son imitation, la Magog Smelt ou la Rainbow Smelt. Le Grey Ghost ou le Green Ghost peuvent suffirent. S'il y a des ouitouches et des menés bruns, la Black Nose Dace fera l'affaire. S'il y a des perchaudes, la Pink Lady sera très efficace. S'il y a des chinels l'imitation de ces derniers sera recommandée.

     Le Touladi n'est pas si sélectif quand cette truite grise chasse elle attaquera probablement le streamer que vous lui présenterez.

     Mes trois artificielles préférées demeurent le Grizzly Muddler, le Black Ghost et le Silver Doctor. Ce dernier peut être efficace en tout temps à cause de son dos bleu. Le bleu est la seule couleur qui ne se décompose pas dans l'eau. Il est donc beaucoup plus visible.

     En pêchant peu profondément à la traîne il est préférable de fermer le moteur et de péchera la rame ou avec un moteur électrique. L'idéal reste toujours le canot puisqu'il est très silencieux. N'oubliez pas qu'un poisson prend de 20 à 30 minutes à oublier votre présence. Donc chaque bruit insolite le rend stressé et l'empêche de se nourrir, donc de mordre. Ce principe s'applique aussi aux grosses mouchetées.

Maintenant péchons le vrai Touladi. Je parle de celles qui sont actives le jour et la nuit.

     Ces truites sont rarement visibles au sonar durant les périodes d'activité i.e. les périodes solunaires. Par contre vous les verrez sur votre écran durant les périodes d'inactivités. Ce sont les truites en eau la moins profonde. Ces truites sont aussi très actives durant la pleine lune, la nuit avant et aussi la nuit après la nouvelle lune.

     Ces truites pendant une période d'activité partiront pour la chasse et iront se nourrir sur les battures. Quand nous avons faim nous allons au restaurant, alors les poissons aussi. Peu importe le temps de l'année de mai à septembre ils iront manger là où il y a de la nourriture (au restaurant): les plages, les hauts fonds et les herbiers.

     Comment trouver les restaurants où la truite se nourrit? Car il y a aussi de faux restaurants où il peut y avoir de la nourriture mais où la truite n'ira pas. Les trois éléments essentiels pour leur survie sont: la température, l'oxygène, la nourriture.
Quand vous reliez ces trois éléments le Touladi se regroupe en quantité. À partir de là vous cherchez les battures les plus proches. Durant les périodes d'activité (solunaires) vous péchez à la traîne avec un streamer et une soie calante avec un avançon de 8 à 10 livres-test et long de 10 pieds. "La soie calante AirFlo est recommandée parce qu'elle cale en ligne droite et non pas en U aussi la soie Super + de AirFlo en Kevlar ne s'étire pas. Le poisson est en contact direct avec vous et se ferre automatiquement ".

Comment reconnaître ces 3 éléments dans un lac

     La majorité des lacs où il y a du Touladi sont entourés de montagnes et de caps de roches. Où il y a une montagne il y a profondeur. Soit une température idéale pour le Touladi. Je l'appelle salle de repos.

     Chaque élévation apporte un écoulement d'eau qui fournit l'oxygène nécessaire et transporte avec lui des sédiments qui se déposent au fond où pousseront quelques herbiers, endroit idéal pour les insectes et petits poissons fourrage qui font partie du menu du Touladi : "Le Restaurant idéal ".

     Il s'agit de laisser traîner votre streamer derrière votre embarcation de 6 à 10 pieds de profondeur et assez loin derrière et ce, même en juillet et en août. N'oubliez pas que vous êtes dans son restaurant et que les truites sont là pour se nourrir. En été, vue la température plus élevée, elles ne resteront pas aussi longtemps. Alors elles attaqueront presque tout ce qui passe sur son passage.

     L'idéal pour le Touladi à la mouche est une journée dont la pression est élevée. S'il y a des nuages c'est encore mieux car elles détestent le soleil quoiqu'elles vont quand même au restaurant. J'ai pris plusieurs grises en juillet par temps ensoleillé. Le Touladi est très sensible aux différentes pressions atmosphériques. Les truites grises peuvent se tenir à des profondeurs très variées (de 20 à 60 pieds) durant la même journée en fonction des variations de pression.

     Inutile de vous dire que prendre un Touladi avec pression très basse, dans peu profond d'eau, est peu probable. Il existe des soies très calantes pour ces conditions. Le vent du nord-est amène des basses pressions. Dans ces conditions on se doit de pêcher en grande profondeur car les truites actives rejoindront les non actives dans la profondeur et n'iront pas au restaurant mais ne refuseront pas un leurre, même à ces profondeurs.

     Les vents du sud ou sud-ouest sont les meilleures conditions pour le Touladi à la mouche. Les vagues cassent les rayons du soleil et les truites grises iront d'autant plus au restaurant.

     Un endroit que je trouve intéressant à pêcher est le long d'une plage où il y a beaucoup de baigneurs. Les ondes émises par les baigneurs sont des ondes naturelles et sont captées à distance par la ligne latérale de la truite grise. Aussi la nourriture qui se dégage du fond à cause de ces baigneurs rend les petits poissons frénétiques qui émettent à leur tour des ondes qui sont captées par ces mêmes truites. Toutes ces ondes sont naturelles et n'effraient aucunement le poisson. Au contraire elles s'approchent très près des baigneurs.

     Les plages remplies de baigneurs forment un restaurant idéal. Le long de ces plages vous trouverez des endroits de prédilection pour les pêcheurs.

     Alors ne jamais pêcher le Touladi par beau temps ou avec vent sud, sud-ouest devant un cap de roche, mais toujours dans un restaurant car le cap de roche est strictement un endroit de repos.

     Quand vous détectez un banc de grises au sonar, regardez autour le restaurant le plus proche caries grises détectées sur votre sonar sont généralement inactives. Les autres sont au MacDonnald.

     Je pêche beaucoup le saumon et je puis vous assurer qu'un grise de 5 à 10 livres n'a rien à envier à un saumon de mêmes tailles par sa combativité avec une canne à moucher. Et ces prises feront de vous un pêcheur heureux.

     Bonne pêche.

références

» Texte Yvon Gendron
» Pêche à la mouche Québec (Atos) Octobre 1993.

Page 3 sur 3Suivant