Pêche à la Mouche; Serge J. Vincent

Livre Pêche à la Mouche
     Couverture, Photo: Serge-J. Vincent (Le pêcheur photographié est Jacques Authier)
     Conception graphique: Gaétan Forcillo, Maquette intérieure
     Conception: Jean-Guy Fournier
     Photos: Jocelyn Blais, Gérard Hungueney, Serge-J. Vincent
     Illustrations: Ghislain Caron (artiste animalier québécois) Michel Tiffet, Roland Vincent
     Équipe de révision : Daniel Ariey-Jouglard, Jean Bernier, Michelle Corbeil, René Dionne, Louis Forest, Monique Herbeuval, Hervé Juste, Jean-Pierre Leroux, Odette Lord,      Linda Nantel, Paule Noyart, Normand Paiement, Jacqueline Vandycke
     Les Éditions de l'homme division de Sogides Ltée 1985

    À mes compagnons et compagnes d'armes: Chantal, Diane, Fernand, Hazel, Jacques, Lee, Paul, Robert, Sylvie et tous ceux et celles qui s'expriment dans l'art de la confrérie de la mouche.

Remerciements

     À Marie Archambault, qui a corrigé le manuscrit;
     À Lyne Beauchesne, qui a tapé mes écrits;
     À Jocelyn Blais, qui a développé mes photos;
     À Ghislain Caron, pour ses dessins;
     À André-Y. Croteau, un ami très cher, pour son encouragement;
     À Gérard Hugueney, pour ses photos;
     À André Labrèche, pour m'avoir initié aux mérites d'une canne à moucher bien façonnée.

Préface

     Confucius disait un jour: «Pour s'amuser durant une heure, on s'enivre! Pour être heureux durant trois jours, on se marie! Pour connaître la félicité durant toute sa vie, on apprend à aller à la pêche! »

     Il y a sûrement un fondement de vérité dans cette affirmation. Dans le domaine du «déjà dit», nous savons tous que la pêche est l'une des plus anciennes activités de l'homme ... Et malgré le temps écoulé, nous pouvons « risquer» d'affirmer que les raisons qui poussent l'homme à pêcher n'ont pas changé! Depuis toujours, c'est une question de survie! Dans les temps préhistoriques, c'était pour nourrir le corps alors que de nos jours, c'est pour dépolluer le corps et déstresser l'esprit... Deux conditions nouvelles et essentielles de survie ... Depuis l'hameçon taillé dans un os ou dans une épine à l'âge de la pierre, on peut dire que les techniques ont beaucoup évolué ... Car cette activité est devenue, pour certains, un art, presque une science ...

     Serge-J. Vincent est de ceux-là! Pour avoir pêché avec lui, je peux affirmer que son sens aigu de l'observation, son imagination «rigoureusement» poétique et son insatiable désir d'en connaître davantage sur tout ce qui touche à la pêche, font de lui un expert qui mérite d'être lu!

     Ce livre est à la portée de tous et traite de tout ce qui se rapporte à la pêche à la mouche. Le style est simple, concis, les photos éloquentes, les illustrations remarquables!

     La pêche à la mouche, une passion à entretenir chez les adeptes et un goût à faire naître chez les autres!
Cet ouvrage rejoindra, j'en suis sûr, ces deux objectifs!

     Louis-Paul Allard
Serge j. Vincent
Portrait de l'auteur par Michel Tiffet

Introduction

     La pêche à la mouche est l'activité de capture du poisson qui a fait couler le plus d'encre depuis que la gent halieutique s'intéresse aux écrits sur le sujet. Elle me fascine depuis le moment où j'ai observé ce pêcheur s'exprimer si gracieusement, avec une «moucheuse » en bambou, sur le pont qui traverse la rivière York, à Gaspé, durant l'été 1960.

     Après dix années de pêche intensive à la mouche, j'ai apporté une collaboration soutenue au magazine Québec Chasse et Pêche. Cette contribution dura onze années et ce livre témoigne de cette aventure. Un choix d'articles déjà publiés se retrouvent en chapitres jumelés à de l'inédit, qui en font ce que ce livre se veut: la réflexion d'un moucheur.

     Serge-J. Vincent
PrécédentPage 1 sur 10