Sommaire
  1. Le Temple de la Renommée

Le Temple de la Renommée

Portrait de l'élite mondiale du montage de mouches à saumon, Les maîtres monteurs désignés par la FQSA

     Depuis 1984, la Fédération québécoise pour le saumon atlantique organise son Championnat mondial de montage de mouches à saumon destiné aux monteurs experts et amateurs à l'échelle internationale. Ce championnat a bien évolué depuis. Les techniques de même que l'habileté des monteurs se sont améliorées de façon fulgurante au cours des 15 dernières années, de sorte qu'il est devenu le rendez-vous annuel de l'excellence et de l'élite mondiale de cet art.

     Les organisateurs ont dû adapter la réglementation et ont créé en 1995 un temple de la renommée du montage de mouches à saumon dont les règles strictes d'entrée ont été adoptées en 1998. Les monteurs exceptionnels qui ont mérité cet honneur figurent parmi les meilleurs au monde et obtiennent le titre enviable de Maîtres monteurs. Ils participent au Championnat lors d'une compétition amicale dans la catégorie réservée aux Maîtres monteurs et qui a lieu tous les trois ans.

     Cette catégorie a été créée afin de laisser la possibilité à d'autres monteurs en progression d'atteindre les plus hauts échelons dans les catégories courantes du Championnat. La première édition de cette compétition amicale des Maîtres monteurs a eu lieu en 2001, sous le thème du Millénaire.

     Les mouches reçues étaient d'un éclatement total, d'une précision sans faille, des signatures uniques, d'un génie créatif sans pareil, des œuvres d'une beauté remarquable, à placer dans un musée... (voir la publication des résultats du Championnat 2001 dans l'édition printemps-été, vol. 24, no 2, du 60e numéro de la revue Saumons illimités).

     Devant une telle performance, les juges ont convenu qu'ils n'étaient pas en droit d'accorder un rang à de si belles œuvres et que ces créations étaient toutes gagnantes parce qu'elles étaient techniquement parfaites, d'influences et de styles différents et qu'elles dégageaient une signature propre à chaque maître. Ils ont plutôt choisi de nous laisser découvrir ces talents au bénéfice des artistes monteurs de la planète. Voici le portrait des six Maîtres monteurs (par ordre d'entrée au Temple de la renommée) provenant de diverses parties du monde et qui participé à l'événement.

Daniel Dufour, Grand Maître monteur canadien

    Intronisé au Temple de la renommée de la FQSA et honoré du titre de GMM en 1995.

la croix
L’une des deux incroyables mouches de Daniel « La Croix »
l'avion
« L’Avion », de Daniel Dufour
Daniel Dufour, Grand Maître monteur canadien
     Daniel habite la petite municipalité d'Amqui, dans la magnifique vallée de la rivière Matapédia, au Québec, où il est opérateur de machinerie lourde. Né en 1950, il a commencé à pêcher la truite très jeune. À 21 ans, il s'initie à la pêche à la mouche et prend son premier saumon qui, selon lui, pesait plus d'une trentaine de livres (13,6 kg). C'est à cette époque qu'il commence le montage de mouches à saumon... après qu'il eut perdu sa boîte à mouches!

     Il avait alors commandé, sans le savoir, un ensemble de montage pour mouches à plumes, chez Herters Co aux États-Unis. « C'est à force de ténacité et de persévérance que j'ai réussi à attacher ces plumes à l'hameçon », confie Daniel.

     Ce n'est qu'en 1986 que Daniel s'intéressa véritablement au montage de mouches de compétition et il fut guidé à l'époque par Bill Hunter.

     En 1988, à sa première participation, il remporte la première place du Championnat mondial de la FQSA, dans la catégorie création en plumes. Il a récolté, par la suite, trois médailles d'or, trois d'argent et deux de bronze. Ce qui était au début un passe-temps, devint une passion.

     Pour le Championnat 2001, dans la catégorie pour les Maîtres monteurs, le Grand Maître monteur a monté, sur des bases en plumes, deux incroyables mouches-modules « La Croix » et « L'Avion » d'une originalité, d'une complexité et d'une audace jamais vues. 

     Plus récemment, il a fabriqué une mouche de plus de 1,2 mètre de longueur avec des plumes entières attachées sur un hameçon forgé à la main! « Ce que je chéris, nous confie-il, c'est d'élever cet art au-delà de la pêche. » Daniel en a fait la démonstration plusieurs fois.

ALFRED J. MCMAHON, MAÎTRE MONTEUR ANGLAIS

     Nommé au Temple de la renommée de la FQSA en 1995.

Alfred j. McMahon
     Alfred McMahon est né en 1936 et a à son acquis plusieurs années d'expérience de la pêche et du montage de mouches. Il habite la grande ville de Liverpool. Récemment retraité, il se fait une joie d'avoir maintenant tout son temps pour pratiquer son activité et son loisir préférés. Malgré qu'à l'âge de 6 ou 7 ans, il péchait déjà la perche, le crapet et le brochet, son intérêt pour la pêche au saumon et pour le montage des mouches à saumon ne s'est révélé qu'au début des années 1980 alors qu'il faisait ses premiers pas à la pêche à la mouche. Aujourd'hui, il pratique essentiellement ce type de pêche.

     Le Championnat mondial de la FQSA, qui offre une grande place pour Les modèles de création, fut pour Alfred une bonne source d'inspiration parce qu'il préfère fabriquer ses propres créations Selon lui, le livre de Jorgensen (1978) a eu une influence déterminante sur son montage car il s'agit d'un ouvrage simple où les techniques de base sont bien décrites et illustrées.

Sir Steven Redgrave
La « Sir Steven Redgrave »montée par M. McMahon
     Lors du Championnat mondial 2001, Alfred  McMahon  a présenté une création fort élégante, la « Sir Steven  Redgrave  »,  montée en l'honneur de ce champion olympien qui a remporté cinq médailles d'or en canoë polonais (Polland Canoë). « J'aime toujours participer à différentes compétitions qui me permettent d'exprimer ma créativité dans les catégories offrant cette possibilité » avoue ce Maître monteur.

ILKKA VESSA, MAÎTRE MONTEUR FINLANDAIS

    Nommé au Temple de la renommée de la FQSA en 1998.

Y2K Bug
La « Y2K » dont la forme en cœur est extrêmement artistique.
Ilkka Vessa
     Ce jeune monteur, très prometteur, habite à Tampere, en Finlande, la capitale nationale du   montage  de  mouches. Il étudie présentement en télécommunications et en relations industrielles.

     Né en 1979, Ilkka a commencé à pêcher dès l'âge de 4 ans. Comme plusieurs monteurs, il a fabriqué ses premières mouches lorsqu'il a obtenu son premier ensemble de montage. Il était alors âgé de 11 ans et ses débuts à la pêche à la mouche ont eu lieu une ou deux années plus tard. Très influencé par le club de pêche à la mouche local, le « Pirkanmaan Perhokalastajat ry », il attribue ses succès d'abord à Kimmo Johansson qui, de son avis, est l'un des meilleurs monteurs du pays, puis au légendaire Lauri Syrjänen, lequel s'est démarqué à maintes reprises au Championnat mondial de la FQSA.

    Son livre préféré est celui de Ron Alcott, Building Classic Salmon Flies. Typique du nord de l'Europe, son style est plutôt sobre. Bien qu'il adore monter des classiques en plumes, la plupart de ses mouches sont d'abord créées pour la pêche.

     Pour le Championnat 2001 de la FQSA, Ilkka a présenté une création différente des mouches traditionnelles, la « Y2K Bug », dont la forme en cœur est extrêmement artistique.

DAVID BURNS, MAÎTRE MONTEUR DES ÉTATS-UNIS

     Monteur établi et expérimenté, David a été admis au Temple de la renommée de la FQSA en 1999.

David Burns
     Né en Ecosse en 1949, David habite aujourd'hui la petite municipalité touristique de McCall, située dans l'Idaho aux États-Unis, où il est biologiste spécialisé en pêcheries. Issu d'une famille de pêcheurs aguerris, dès l'âge de 3 ans son père l'initie à la pêche à la mouche. Sa mère, sa principale inspiratrice, a vainement tenté de lui apprendre à monter des mouches et, en désespoir de cause, lui a offert en cadeau un livre sur le sujet. Ce livre est celui de William Bayard Sturgis' (1940), Fly-tying. « En voyant les trois mouches à saumon de Hardy Brother sur La planche frontale du Livre, je me suis dit qu'elles étaient si belles que je devais les monter. »

     Dès l'âge de 10 ans, David attachait ses mouches et, à 13 ans, il commençait le montage de mouches à saumon. Dan Bailey, Steve Gobin, Sydney Glasso et Ken Sawada ont également inspiré David.

     Le Championnat mondial de la FQSA lui a permis d'accroître ses habiletés parce que les juges préféraient des créations d'un style différent et unique. Les deux mouches qu'il a soumises dans la catégorie des Maîtres monteurs du Championnat mondial 2001 de la FQSA, « Brighter Days Ahead » et « The Changing of the Guard », sont deux mouches en une seule avec les mêmes proportions et une tête unique au centre de l'hameçon. « La Changing of the Guard est probablement la mouche la plus difficile que j'aie jamais créée». Le résultat est un papillon d'une vraisemblance déroutante.
The Changing of the Guard
Une des deux mouches formant un papillon : « The Changing of the Guard ».

MICHEL LEBLANC, MAÎTRE MONTEUR CANADIEN

    En l'an 2000, Michel Leblanc est intronisé au Temple de la renommée de la FQSA.

La Capture
« La Capture », qu’il a confectionnée spécialement pour le Championnat mondial 2001.
MICHEL LEBLANC, MAÎTRE MONTEUR CANADIEN
     Employé dans une carrière d'exploitation de pierres, Michel est originaire de Rawdon, une petite municipalité touristique du Québec. IL est né en 1956 et, déjà « p'tit gars », il adorait la pêche. Du moment que sa ligne était à l'eau, peu importait l'espèce de poisson capturée. C'est au cours des années 1990 qu'il découvre les rivières à saumon de la Gaspésie.

     Vers l'âge de 15 ans, il commence à monter ses propres mouches à truite mouchetée. À cette époque il s'inspire du livre de Serge Deyglun. Monteur créatif, Michel adore se retrouver autour d'une table pour discuter de montage et attacher en groupe quelques mouches à saumon. Il ne ménage pas ses efforts pour conseiller les jeunes monteurs du Québec. Le Championnat mondial de montage de mouches à saumon FQSA, dont les résultats sont publiés dans la revue Salmo Salar, l'incite à préparer ses propres créations et à relever le défi. Dans sa recherche de nouveautés, Daniel Dufour l'a grandement influencé. 

     En 1998, il présente « La Silhouette », une mouche avec une signature unique et depuis, il n'a cessé de progresser et de remporter des honneurs.

     « La Capture », qu'il a confectionnée spécialement pour le Championnat mondial 2001 de la FQSA dans la catégorie des Maîtres monteurs, représente l'ombre d'un véritable pêcheur marié dans les ailes, avec en prime la canne, la ligne et le poisson : un véritable délice! « La pêche au saumon c'est le summum et, lorsque tu es accroché au Roi des eaux, c'est la piqûre pour La vie », rétorque Michel pour expliquer le sens de cette création remarquable.

TONI KAKKURI, MAÎTRE MONTEUR FINLANDAIS

     Admis au Temple de la renommée de la FQSA en 2000.

Toni Kakkuri
     Né en 1972, Toni est un véritable professionnel de la pêche. Il demeure à Helsinki, capitale de la Finlande et est guide de pêche sur les rivières avoisinantes. Il fabrique professionnellement des mouches  à  saumon  pour fins d'encadrement,   ainsi   que des mouches à truite et à saumon pour la pêche. Dès l'âge de 6 ans, avec une perche et un hameçon, il fait ses débuts à la pêche et vers 10 ans, avec une vraie perche munie d'un moulinet, il poursuit le brochet très abondant en Finlande. Quelques années plus tard, vers l'âge de 20 ans, il découvre la pêche du saumon qu'il aime pratiquer sur la Teno (aussi appelée la Tana) rivière où la capture   record est d'environ 62 lb (28 kg)!

     Ses   débuts   dans le montage  de mouches coïncident avec la pêche à la mouche vers l'âge de 16 ans. Puisqu'il ne connaît personne pour lui enseigner, il dévore les bouquins. Trois ans après avoir   rencontré Antti Honni, qui selon lui a grandement influencé son montage, il est embauché par la firme Art-flies où il fabrique des mouches d'encadrement. Il admire particulièrement les montages de Mark Waslick.

The Millenium Sunrise
Une fabuleuse création de M Kakkuri « The Millenium  Sunrise »
     La précision technique de ses montages lui a valu le surnom « Le technicien. » Dans la catégorie des Maîtres monteurs, en 2001, il a offert deux fabuleuses créations, « The Millenium  Sunrise  »,  dont les couleurs symbolisent celles de l'horizon passant graduellement du violet au rouge à mesure que s'élève le soleil. « En L'honneur du nouveau millénaire, j'ai choisi un certain nombre de nouveaux styles de montage et de matériaux pour le corps et la queue. J'ai placé les joues de La mouche de manière traditionnelle en respect pour les Maîtres du dernier millénaire comme Kelson, Pryce-Tannat, Hardy, etc. » Le nom de la seconde création « The Hang-over », parle de lui-même. « Chaque année, j'apprends quelque chose de nouveau et je souhaite devenir encore meilleur avec les ans. » nous avoue-t-il en terminant.

NDLR : Ceux qui désirent communiquer avec les Maîtres monteurs peuvent s'adresser à La FQSA où l'on se fera un plaisir de vous fournir les coordonnées des monteurs.

Critères d'entrée au temple de la renommée

Liste des Maîtres Monteurs
     Pour obtenir le titre de Maître Monteur, il faut participer au Championnat de la FQSA et se classer dans les catégories pour experts seulement ou dans les catégories de création en plumes ou en poils au cours d'années différentes mais non successives comme suit :

     • 1er durant deux années, dont au moins une dans une catégorie en plumes (imposée classique ou création en plumes) ; ou

     • 1er au cours d'une année et 2e ou 3e au cours de deux autres années, dont au moins une année dans une catégorie en plumes (imposée classique ou création en plumes) ; ou

     • 2e ou 3e au cours de quatre années, dont au moins une année dans une catégorie en plumes (imposée classique ou création en plumes).

références

» Par Frédéric Lévesque Responsable du Championnat mondial de la FQSA 
» Les photos de mouches ont été prises par Marc Robitaille
» Saumons illimités #62, Hiver 2002.