La Fiery Brown

     Comme vous avez pu le constater à la lecture de notre revue d'octobre 1992, la mouche sélectionnée dans la catégorie "expert "est la Fiery Brown; Voici quelques notes historiques sur cette mouche du répertoire des Classiques britanniques.

     D'après certains auteurs, la Fiery Brown est la même mouche que celle mentionnée par Charles Cotton sous le nom de Bright Brown dans le chapitre additionnel de "THE COMPLETE ANGLER" d'Isaac Walton, mais à mon avis, il n'y a rien pour appuyer cette affirmation.

     La Fiery Brown fut créée en 1850 par nul autre que Michael Rogan, né en Irlande dans le petit village de Ballyshannon dans le comté de Donegal. Il n'a alors que 17 ans. Selon les auteurs britanniques, Michael commence très jeune à monter des mouches sous la ferrule de son père James reconnu alors comme l'un des plus grands monteurs du début du XIXème siècle.

     Avec le temps, il s'impose et devient l'un des monteurs majeurs de son époque. Ses pairs le considèrent comme l'un des meilleurs spécialistes dans la teinte des matériaux de montage. Pour la Fiery Brown, il compose une couleur brun ardent luminescent de feuilles d'automne; d'ailleurs, le fameux secret pour l'obtention de cette couleur proviendrait d'un certain trempage dans du purin de verrat...

     Nous retrouvons la toilette de cette mouche pour la première fois dans "THE SALMON FLY" publié par George Mortimer Kelson en 1895.
Des auteurs tels que J.J. Hardy et J.H. Haie donnent une version de la Fiery Brown se rapprochant passablement de celle donnée à Kelson par Michael Rogan, soit une mouche qui pourrait se décrire comme suit:

La Fiery Brown
Ferret : Torsade de couleur or.
Cul : Filoselle de couleur orange clair.
Queue : Plume d'aigrette de faisan doré.
Côtes : Clinquant plat de couleur or.
Palmure : Daguette de couleur brun ardent, le chenillage débute au second tour des côtes.
Corps : Bourre de blanchon de couleur brun ardent.
Sous-Ailes : Pincée de barbes d'une collerette de la pèlerine d'un faisan doré.
Ailes : Section de plumes bronzées de flanc de colvert.
Cornes : Barbes d'une plume de queue de ara bleu.
Tête : Frange de couleur noir d'une plume d'autruche.

     Cependant, nous devons la parure de la Fiery Brown que nous reconnaissons aujourd'hui comme la Classique, à nul autre que le Docteur Pryce-Tannatt. Ce versatile monteur se spécialisait dans l'art de compliquer à l'extrême les mouches de ses prédécesseurs. Il nous dévoile cette adaptation plus compliquée et plus colorée dans "HOW TO DRESS SALMON FLIES" publié en 1914. Cette toilette est exactement la même que celle exigée pour le CHAMPIONNAT MONDIAL DE MONTAGE DE MOUCHE À SAUMON 1993 et décrite par Paul Jorgensen dans son livre "POUL JORGENSEN, SALMON FLIES".

     Bonne chance à tous les participants.

référence

» Par Denys Poirier, Responsable du CHAMPIONNAT
» Salmo Salar #29, Hiver, Décembre 1992.
Page 9 sur 9Suivant