La Nymphe Passe-Partout par Claude Bédard

Un montage de débutant. Une mouche pour pêcheur averti!

     Les nymphes - ici, je ne vous parle pas des déesses qui hantaient les montagnes et les rivières, encore moins des jeunes femmes au corps gracieux... mais d'insectes aquatiques pour la pêche. Vous avez peut-être déjà remarqué la grande quantité d'insectes vivant près de l'eau; libellules, demoiselles, éphémères, phryganes, maringouins, mouches noires, etc... Tous ces insectes commencent leur vie sous l'eau. Certains y passent quelques semaines, d'autres plus d'un an. Pas surprenant que les insectes aquatiques composent jusqu'à 90 % de la diète de certains poissons.

     Les pêcheurs utilisent le mot NYMPHE pour décrire la plupart des insectes vivant sous l'eau. Ce vocable désigne plutôt un stade dans la métamorphose des insectes, intermédiaire entre la larve et l'imago (stade adulte).

     Dans le montage de mouches, le terme nymphe est aussi utilisé pour décrire les imitations de ces insectes. La plupart des patrons de nymphes ne sont pas des imitations exactes, mais sont plutôt suggestives. En variant les grosseurs d'hameçons et la couleur du dubbing, on arrive à suggérer une très grande variété d'insectes aquatiques. Conçues pour être pêchées très près du fond, les nymphes sont habituellement montées sur des hameçons plus lourds que ceux pour mouches sèches. De plus, pour nous aider à rejoindre le poisson convoité plus rapidement au fond de l'eau, on a souvent recours au fil de plomb pour lester notre artificielle.

     Pour ce montage, j'ai choisi de vous décrire une mouche de ma création, baptisée la nymphe Passe-Partout. Conçue il y a quelques temps déjà pour pêcher les truites brunes et arc-en-ciel, cette nymphe a souvent eue l'occasion de faire ses preuves autant en saison froide qu'estivale. Je vous encourage aussi à expérimenter le montage du corps avec d'autres couleurs, il y en aura sûrement une appropriée à votre cours d'eau préféré.


MONTAGE DE LA NYMPHE PASSE-PARTOUT

Hameçon: Mustad 9672 #8 à 16.
Fil de montage: Noir 8/0.
Lestage: Fil de plomb.
Queue: Quelques fibres d'une plume de poitrine de perdrix hongroise.
Cotes: Fil de cuivre.
Corps: Scintilla #12 (Bourre 'dubbing' synthétique de couleur crème).
Collerette: Plume de poitrine de perdrix hongroise.
Tête: Noire.

LA NYMPHE PASSE-PARTOUT
LA NYMPHE PASSE-PARTOUT
LA NYMPHE PASSE-PARTOUT
LA NYMPHE PASSE-PARTOUT
1. Fixez le fil de montage à l'hameçon près de l'oeil et enroulez vers l'arrière. Sur cette fondation de fil, et en partant à 1/8 de pouce de l'oeil, enroulez le fil de plomb 6 à 8 tours. Revenez vers l'avant avec le fil de montage pour recouvrir et fixer fermement en place le fil de plomb.

2. Ramenez le fil de montage vers l'arrière jusqu'au dessus de l'ardillon. A cet endroit, fixez quelques fibres d'une plume de poitrine de perdrix hongroise. Cette queue aura la longueur de l'écart (entre la hampe et la pointe de l'hameçon). Au même endroit, fixez solidement un fin fil de cuivre d'environ 3 po. de long.

3. Pour former le corps, appliquez une légère couche de cire collante sur le fil de montage, sur 3 ou 4 pouces de long. Appliquez une très très petite quantité de bourre synthétique en la roulant sur le fil ciré entre le pouce et l'index. Il est important ici de toujours tourner la bourre dans la même direction. De cette façon, le fil de montage se couvrira de bourre et ressemblera à un fil de laine ou une chenille laineuse.

4. Enroulez la chenille de laine ainsi formée vers l'avant pour construire un corps profilé et arrêtez à environ l/8r de po. de l'oeil de l'hameçon. Avec le fil de cuivre, faites 4 ou 5 enroulements autour du corps. Ces côtes ainsi formées donnent l'illusion de segmentation du corps de l'insecte, tout en solidifiant le corps de l'artificielle.

5. A l'endroit où vous avez complété le corps, attachez une plume de poitrine de perdrix hongroise (les fibres de cette plume ne devraient pas être plus longues que le corps) par le rachis (gros bout), avec 3 ou 4 tours de fil et le laisser pendre près de l'oeil. A l'aide de la pince à plume, prenez la plume de perdrix et faites-lui faire 2 ou 3 tours vers l'avant, tout en maintenant une tension sur la plume. Barrez-la en place avec le fil de montage (2 ou 3 tours). Coupez l'excédent de la plume.

6. Avec votre pouce et index, rabattez les fibres vers l'arrière et formez une petite tête avec le fil de montage. Faites un noeud de finition à l'aide de l'outil à surliure. Une goutte de ciment à tête solidifie le tout, et le tour est joué!!!

références

» Texte et photos : Claude Bédard et Josée Massé
» Pêche à la mouche Québec (Atos) Mai 1996.

Page 5 sur 16