À la Découverte de la Rivière Madeleine par Fernand Grenier

      Samedi matin vers six heures, c’est le départ d’un voyage de rêve. Nous finissons d’embarquer notre équipement et de vérifier les attaches de la remorque ainsi que du véhicule tout terrain. De Trois-Rivières, dix heures de route nous attendent mes compagnons et moi afin de nous rendre à notre chalet situé au Lac au Diable. Comme chaque année, depuis maintenant douze années, nous arrêtons à Matane afin de déguster une bonne « délicieuse » (club sandwich au homard). Après être allés voir Katie au phare et nous être enregistrés, nous prenons la route du chalet. Nous sommes prêts à passer une belle semaine de pêche, en compagnie de nos amis et connaissances au Lac au Diable.

La Rivière

À la Découverte de la Rivière Madeleine en Gaspésie
     La rivière Madeleine prend sa source dans le grand lac Madeleine au coeur des montagnes Chic-Chocs. Tout au long de sa descente de 150 kilomètres vers la mer, elle est alimentée par d’innombrables sources et ruisseaux, ce qui a pour effet de maintenir son eau très fraîche toute la saison. Lorsque vous aborderez la Madeleine pour la première fois, vous verrez une rivière aux eaux limpides et de teinte légèrement verdâtre. Comme la rivière est enchâssée dans les montagnes, son fond est principalement fait de gravier et de roche. Toutes les fosses en amont du secteur 1 se pêchent facilement à gué.

L’ACCÈS À LA RIVIÈRE

     L’accès aux fosses de la rivière Madeleine se fait en voiture par trois différentes routes d’accès selon les secteurs pêchés. La route principale entre L’Anse-Pleureuse et Murdochville vous permettra d’avoir accès au secteur 5. La route du Lac au Diable vous conduira quant à elle vers les secteurs 2, 3 et 4. Si vous passez par la forêt pour accéder au secteur 5 via le Lac au Diable, je vous recommande l’utilisation d’un véhicule utilitaire sport (VUS). Pour pêcher le secteur 1, vous devrez vous rendre à Grande-Vallée et suivre les différentes indications.

     Toutes les fosses sont clairement indiquées par de belles affiches le long des chemins d’accès. Cependant, certaines fosses sont plus difficiles d’accès à pied. Comme la rivière est très encavée dans les montagnes, vous devrez marcher sur des distances plus ou moins longues et descendre de longues sections d’escalier afin d’accéder à ces dernières. Pour les personnes n’ayant pas les capacités pour faire ces marches, plusieurs fosses du secteur 3, telles que Bébé, Loup, Rochelière et Léon sont très accessibles. Elles seront toutefois beaucoup plus achalandées.

La Rivière est Divisée en Cinq Secteurs de Pêche Différents.

     Les secteurs contingentés sont les 1, 2, 4b et 5. Les secteurs 2, 4b et 5 sont disponibles par les tirages au sort effectués au mois de novembre et les tirages 48 heures en saison de pêche. Pour avoir accès au secteur 1, vous devrez communiquer avec la Pourvoirie « Camps de la Haute Madeleine », gestionnaire sous bail de ce secteur, ou participer au tirage au sort, car certaines journées sont aussi disponibles au public.

     Les secteurs libres sont les 3 et 4A et, pour l’année prochaine certaines fosses du secteur 5 deviendront à nouveau libres. Personnellement, ceci est une bonne nouvelle pour tous les pêcheurs, car en plus du secteur 2, ce secteur est selon moi l’un des plus beaux et ayant le plus de potentiel.

La Pêche à Proprement Parler

La rivière Madeleine
     La Madeleine enregistre des remontées de plus de 1000 saumons et cela depuis plusieurs années. À partir du 1er août, il est possible de garder les grands saumons si le nombre minimum de géniteurs est atteint. La rivière possède un très bon potentiel de grands saumons, il n’est pas rare de voir des saumons de plus de 20 livres nager dans les différentes fosses.

     Les résultats de pêche sont variables selon les personnes et leurs manières d’aborder les fosses. Comme la rivière est claire, plusieurs personnes croient, à tort, que s’ils ne voient pas de saumon dans les fosses, cela ne vaut pas la peine de pêcher. Sur la norme de 1 saumon/jour, notre groupe possède une moyenne d’efficacité d’environ 20 % et cela pour les douze dernières années. Nous pêchons toutes les fosses avec minutie que nous apercevions des saumons ou non. La Madeleine se prête bien à la mouche sèche. Comme il est possible de voir le saumon, il est toujours fascinant et excitant de voir monter un beau saumon sur sa mouche.

L’Hébergement et le Service de Guide

Camp de la Haute-Madeleine
     Près de la rivière, il est difficile de trouver un hébergement convenable. La Zec possède deux chalets qu’elle loue aux pêcheurs. Le premier est situé directement sur le bord de la rivière, passé le Lac au Diable; le deuxième est situé dans le secteur 5, près de la fosse Chic-Chocs. Afin de réserver ces places, contactez directement la Zec Madeleine. Près de la rivière, il y a aussi la Pourvoirie « Camp de la Haute Madeleine » qui peut vous offrir ces services en plan américain ou européen ainsi que le service de guide. Dans le village de Madeleine Centre, il est possible de louer une cabine avec service de cuisinette. Pour avoir logé à cet endroit durant des années, le service est très bon et le prix vraiment abordable. Le seul inconvénient est le déplacement entre le village et la rivière.

     Vous avez besoin d’un service de guide ? Un nom me vient immédiatement à l’esprit ; M. Jean Poitras, il connaît la rivière comme le fond de sa poche et Jean partage ses connaissances et conseils avec générosité. Cette personne peut faire une grande différence lors de votre futur voyage de pêche.

Activités Touristiques

La rivière Madeleine
     Outre la pêche au saumon, à Sainte-Madeleine vous pourrez voir les anciennes maisons des gardiens du phare, le café, la boutique et les bureaux de la Zec. Dans la rivière Madeleine, allez observer les saumons qui empruntent une passe migratoire de 72 mètres leur permettant de poursuivre leur chemin. Prenez également le temps de marcher le long du barachois au sable fin, d’admirer les couchers de soleil sur les crans et d’observer les baleines et les fous de Bassan. Assistez aussi les pêcheurs de crabes, de bourgots et de homards si le plaisir vous en dit.

     En espérant vous rencontrer sur le bord de la rivière !

Références

» Texte et Photos Fernand Grenier (2013).
» FQSA
Page 14 sur 28