Sommaire
  1. La Rusty Frank
  2. Perle de la Nicolet

Perle de la Nicolet

Parure

Perle de la Nicolet
Hameçon : TMC 947 BL n° 4 à 10
Fil : Uni noir 8/0
Lestage : Fil de plomb de chaque côté de la hampe
Queue : 3 barbes de sabre de paon
Corps : Dubbing; 1/3 lapin brun, 1/3 castor, 1/3 opossum olive dun
Côte : Fil de cuivre
Thorax : Même que le corps, enroulé à la méthode de la loupe
Pattes : Plume de faisan à collier femelle
Ailes : Philo plume grise 10 à 15 barbes d'œil de paon
Tête : Noire

Étapes de montage


1) Enrouler le fil de montage près de l'œil de l'hameçon.


2) Enrouler le fil de montage jusqu'à demi-harpon et revenir près de l'œil. Préparer et ancrer une longueur de plomb du même diamètre que celui de la hampe de l'hameçon.


3) Enrouler le fil de montage jusqu'à demi-harpon. Recouvrir le fil et le plomb de colle contact.


4) Ancrer 3 barbes de sabre de paon vis-à-vis la mi-harpon.


5) Ancrer le fil de cuivre pour les côtes.


6) Enrouler le mélange de dubbing afin d’obtenir un corps fusiforme


7) Enrouler le fil de cuivre à l'inverse du dubbing. À l'aide d'une petite brosse à poils rigides, brosser l'abdomen de façon à ébouriffe le dubbing.


8) Ancrer une philo plume grise qu'on retrouve sous la plume du faisan à collier femelle.


9) Ancrer à l'avant de l'abdomen de 10 à 15 franges de paon. Enrouler les bouts courts pour faire une base pour le thorax.


10) Avec la technique de la loupe, utiliser le même dubbing que pour l'abdomen. Le thorax doit être ébouriffé.


11) Ancrer la plume de faisan près de l'œil devant servir à simuler les pattes.

Perle de la Nicolet

12) Rabattre les 10 à 15 franges de paon par-dessus la plume des pattes et du thorax. Faire le nœud de finition et compléter avec 2 gouttes de colle pour la tête.

Cette perle émerge en plein couru au centre de la rivière, ce qui explique l'aile de philo-plume utilisée dans ce montage et qui simule le début du déploiement de l'insecte adulte. Cette métamorphose se produit du milieu de l'après-midi jusqu'à la noirceur. C'est une nymphe attractive qui se caractérise par l'irridescence de la queue et de l'élytre.

Références

» Photos/Montage Léon Larocque
» Création : Claude Bernard
» Pêche à la mouche Destinations 2005.

Page 2 sur 2Suivant