Technique Spey

     Démystifier la « canne à deux mains ». Vous vous sentirez tellement plus impliqué ; c’est une technique complètement fascinante.

     La pêche sportive au Québec c’est plus qu’une activité, un sport ou un loisir, c’est un mode de vie. C'est une manière de ce lier à la nature et d'échapper au rythme agité de la vie quotidienne.

Technique Spey
     Sur un territoire aussi vaste que le Québec, comment on peut-on éviter de parler de pêche quand il y a une abondance de variété et d'endroits ou la pratiquer ? Maintenant, imaginez tout ce territoire avec la plus récente technique de pêche à la mouche faisant son arrivée sur la côte Est. Cette technique qui a été développée il y a 150 ans, sur la rivière Spey qui s’écoule des montagnes de l'Écosse nordique, s’amène avec beaucoup d’enthousiasme et de nouvelles découvertes.

     La pêche à deux mains «Two-Handed cast» ou «Spey casting», -- comme on l’appelle communément par défaut -- ouvre un nouvel horizon aux techniques de pêche actuelles et ajoute plus d'excitation à votre pêche.

     Avec une canne beaucoup plus longue qui, dans les mains d'un pêcheur habile, est capable de projeter plus de 100 pieds de soie -- avec absolument aucun «backcast».

     Le «Spey casting» est plus souvent employé dans un environnement pour les grandes rivières de pêche à saumons, les gros salmonidés tels le «steelhead» et la truite de mer, mais avec la croissance et l'enthousiasme récent pour cette technique, vous pouvez pêcher des poissons plus communs dans de petites rivières ou également utilisés pour la pêche à la mer. La technique à deux mains permet des lancers très puissants tout en évitant les obstacles sur le rivage et en gardant la majeure partie de la soie devant le pêcheur.

Technique Spey
Technique Spey
Technique Spey
     Il y a plus d’une douzaine de variations de lancer Spey qui existe, cependant la technique de base est décomposée en 3 actions simples. Avec la ligne flottante directement en aval, le pêcheur soulève d'abord la ligne hors de l'eau avec le bout de sa canne. Le pêcheur balaye alors la ligne vers l'arrière juste au-dessus de l'eau, pour permettre à la mouche et le bas de ligne de «s’ancrer»; à ce moment, le pêcheur déploie alors sur toute la longueur de la soie une roulade arrière avec sa canne. Cette roulade désignée souvent sous le nom du «D-loop» ; de par la forme générée par la soie entre l'ancre et le bout de la canne. Le lancer est effectué en accomplissant un levier généré par l’action du bras supérieur et inférieur «Poussez-Tirez» faites sur la poignée de la canne. Le lancer est facilement comparé à un «lancer roulé» avec une canne à une main, à la différence que le pêcheur utilise la mouche et la bas de ligne comme ancre, afin de permettre à la technique Spey un plus grand chargement de la canne et ainsi de réaliser une plus grande distance.

Quels sont les avantages d'utiliser une canne à deux mains et la technique Spey ?

     • Dans les situations où l’espace arrière est difficile pour un «backcast», l'accès au plan d’eau devient accessible là où il était précédemment seulement accessible par des pêcheurs au lancer léger ou en embarcation.

     • Une fois apprises, les lancers de type Spey peuvent atteindre des distances de 75 à 100 pieds avec beaucoup moins d'effort, beaucoup plus rapidement, et avec très peu de «backcast» que peu l’exiger une canne à une seule main.

     • L'effort requis pour générer des lancers répétitifs de distance équivalente à une seule main est grandement diminué et est rendu plus efficace de par l'utilisation des deux mains et par l’effet d’un plus grand levier.

     • Une fois le lancer complété, le degré d’amendement et le contrôle de la soie sont considérablement augmentés de par la longueur de la canne ayant pour résultat de plus longues dérives et une présentation plus efficace de la mouche.

     • Les changements de direction, depuis l’initiation d’un nouveau mouvement balancier jusqu’à la cible est fluide et rapide permettant à la mouche de passer plus de temps à la surface de l’eau augmentant ainsi les chances de succès.

     • La récupération des poissons est plus rapide par l’utilisant d’une canne à deux main et de son long levier. Ainsi, l'effort déployé par le poisson est réduit en diminuant le temps nécessaire pour le récupérer tout en favorisant les chances de survie lors de remise à l’eau.

     • Pour terminer, et certainement pas le moindre, en utilisant une canne à deux mains et en développant les techniques de lancers Spey, ceci rend stimulantes et drôlement plaisantes les nouvelles découvertes de pêche qui en découlent.

Comment est-ce que je choisis une canne à deux mains ?

     La sélection d'une canne à deux mains n'est vraiment pas différente que d’acheter n'importe quelle autre canne à mouche. Les recommandations de votre boutique locale, les conseils de vos copains de pêche, la technique et le style personnel recherchés, les espèces de poissons visées, le site de pêche particulier qui sera fréquenté, les techniques de pêche spécifiques utilisées, la préférence entre les soies calantes ou sèches, etc. sont tous des facteurs qui doivent être considérés en choisissant la canne qui vous conviendra le mieux. Actuellement, il y a quatre modèles distincts pour la technique Spey, chacun d’eux souscrit à un choix particulier d'action de la canne, de la longueur de soie recherchée et de la technique de pêche recherchée.

     • Traditionnel ou britannique; ce modèle utilise des cannes de plus de 15 pieds avec une action très progressive moyenne et aux longues soies «long bellied lines». Très peu, sinon aucune «shooting line» n’est requise pour réaliser la distance lors du lancer vers l'avant.

     • Scandinave ou européen; ce modèle utilise des cannes de 12-15 pieds selon l’espace arrière restant disponible pour le «backcast». Ces cannes requièrent une action moyenne à rapide pour l'usage de « shooting head » courts et lourds de 27-45 pieds qui est la pierre angulaire de ce modèle. Ce modèle utilise un style de lancer Spey distinct appelé «Underhand» ou «Andersson cast» qui est le plus souvent associé à ce type de soies.

     • Skagit ou Pacifique Nord-ouest ; ce modèle est un mélange des modèles traditionnels et scandinaves. Ce modèle utilise des cannes de 11-14 pieds avec une action moyenne à très rapides et dont le « mid-lenght belly shooting heads » varie de longueurs allant de 27-65 pieds de long. Selon la longueur et le poids de la soie, les lancers Spey traditionnels simples ou doubles, tout comme les lancers Spey «Underhand» ou «Overhead» peuvent également être utilisés. Ce modèle a grandement fait évoluer les nouveaux types de lancers modernes qui ont combiné les lancers Spey traditionnels et scandinaves : Circle, Snap-T, Perry Poke.

     • Switch rod ; Les cannes «Switch rod» gagnent rapidement en popularité de par leur polyvalence et leur performance. Elles sont pour le pêcheur à la mouche qui veut exécuter des lancers à une ou deux mains que se soit pour la pêche à la nymphe, exécuter un lancer sur l’autre rive, ou même d'éviter les arbres derrières vous avec un lancer «Snake roll». Si vous voulez accroître vos techniques de pêche, contrôler la présentation de la soie, et la présentation finale, la canne «Switch rod» peut tout vous l’offrir. Les versatilités additionnelles pour ce type de canne qui utilise la technique à deux mains sont;

     • Contrôle accru pour la présentation tout en rendant l’amendement plus facile.

     • Les techniques Spey avec ce modèle de cannes s’appliquent parfaitement lorsqu’il y a plusieurs contraintes dans l’environnement de pêche pour éliminer les faux-lancers afin d’atteindre le site de présentation de la mouche.

     • Ce modèle de cannes beaucoup moins imposant que les modèles précédents offre un maximum de réussite dans les environnements moins favorables que pour les cannes à une seule main.

     En apprenant les techniques Spey ou de cannes à deux mains, le pêcheur à la mouche accédera aux eaux et aux poissons qui étaient impossibles auparavant à atteindre. Avec un peu de pratique dans cette technique, le pêcheur moyen peut exécuter des lancers de 80 à 100 pieds - ou plus – facilement et sans trop d’effort. Pour atteindre ce genre de distance avec une canne à une seule main, ceci nécessite plusieurs années de pratique, énormément de faux-lancer et un temps considérable de temps de pêche improductif. La technique Spey ouvrira un nouveau monde à la pêche pour ceux assez courageux de l'essayer parce que la mouche restera dans l'eau plus longtemps - et c'est là où sont les poissons.

Références

» Texte & Photos : Steve Roussel
» Sources ; extraits de plusieurs articles sur internet.
» L’Ardillon (SMPM) Janvier 2010.
Page 3 sur 3Suivant