La Morillon

Mouches sèches pour truites et ombles

LA MORILLON
Hameçon : TMC 100 #10
Fil : Uni (fire orange) #6
Queue : poils de chevreuil naturels
Corps : bande de mousse couleur orange
Ailes : poils de chevreuil naturels
Tête : poils de chevreuils naturels tournés et taillés
Coiffe : bande de mousse couleur orange

Les étapes:


1; Amener le fil jusqu'à l'ardillon.


2; Mesurer la queue qui doit avoir la longueur de la hampe de l'hameçon. La ficeler jusqu'au 2/3 de l'hameçon, revenir au point de départ et effectuer un noeud demi-clé.


3; A l'aide d'une aiguille percer la bande de mousse. Enlever l'hameçon de l'étau, glisser la bande délicatement par la pointe de l'hameçon. Les poils se coucheront sur la hampe mais reprendront leur position initiale par la suite.


4; Avancer avec quelques enroulements de fil puis attacher la mousse en effectuant quelques tours.


5; En plaçant les bandes de mousse vers l'arrière, faire avancer le fil. Rabattre vers l'avant pour une deuxième attache.


6; Répéter une troisième fois.


7; Couper la bande du dessous et solidifier avec le fil de montage.


8; Mesurer l'aile qui doit rejoindre l'arrière du corps de mousse. La fixer. Compresser et passer le fil devant.


9; Former une tête genre muddler en tournant une autre pincée de poils de chevreuil. Nouer avec outil demi-clé en prenant soin de laisser un petit espace pour attacher la bande de mousse plus loin.


10; Tailler la tête et remettre en place.


11, Séparer les ailes à l'aide de la bande de mousse et attacher avec le fil de montage.


12; Nouer, sécuriser.


13; Voici la Morillon, vue en plongée.

NOTE: Une connaissance m’a interpellé pour créer une mouche originale nommée « La Morillon », nom de son camp de pêche mais également un nom qui a une valeur sentimentale dans sa vie. J’ai bien voulu relever le défi et si je présente ce montage, c’est simplement pour en protéger les droits d’auteur. Après quelques essais, nous avons convenu que « La Morillon » serait le présent montage. Je me suis inspiré de la technique présentée par Sanfroi (corps en mousse allongé) que j’ai cependant appliquée directement sur l’hameçon. En plus de l’ajout d’une queue, le devant de la mouche est monté de façon similaire à ma dernière création, la « Paddy ». Je qualifierais ce montage d’hybride. Je vous le présente à titre de suggestion de montage mais également pour en protéger l’authenticité. Un merci tout spécial à Sanfroi pour l’inspiration.

Bon montage! Bonne pêche!

Références

» Texte : Marcel Beaumont et Alain Pagé
» Photos/Montage Alain Pagé
» Québec Pêche.

Page 3 sur 5