La mouche fétiche de Bernard Beaudin

« La CANUEL »

    Au milieu des années soixante-dix, j’ai commencé la pratique de la pêche au saumon sur la rivière Matane.

La mouche fétiche de Bernard Beaudin
     Je rappelle aux plus jeunes pêcheurs qu’à cette époque, la majorité des rivières à saumon étaient inaccessibles aux Québécois. C’est le gouvernement du Parti Québécois qui mit fin aux clubs privés à la fin des années 1970 et au début des années 1980.

     La rivière Matane s’appelle « rivière-école », parce qu’elle a été une des premières accessibles à toute la population et que beaucoup de saumoniers de mon âge ont commencé à pêcher sur ses berges. Vous savez, être initié à la pêche par des Matanais, c’est apprendre que la mouche sèche surpasse la noyée, tant en efficacité qu’en plaisir. Ma mouche fétiche ne pouvait donc être qu’une mouche sèche.

     La Canuel m’a apporté des succès sur un très grand nombre de rivières. Depuis 35 ans, j’ai lancé des mouches sur plus de 50 rivières. Cette mouche fétiche a été efficace sur la Basse-Côte-Nord, la Côte-Nord, au Saguenay, dans le Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et à l’île d’Anticosti. Je l’utilise en plusieurs grosseurs, autant des petites que des très grosses.

Le créateur

     Le 4 septembre 2011, je me dirige avec mon fils Vincent sur la fosse « Le vieux tentage » de la rivière Matane, au milieu de l’après-midi. Arrivés sur le bord de la rivière, nous observons un pêcheur au pied de la fosse. Il pêche à la mouche sèche, en remontant le courant. Pourtant l’eau est froide, un peu trouble et assez haute; la température est fraîche et il pleut abondamment. Ce ne sont pas vraiment des conditions idéales pour la mouche sèche.

     Nous nous assoyons sur le banc et l’observons. Il a un lancer remarquable d’élégance et exécuté avec beaucoup de facilité. Il prospecte chaque mètre de rivière où un saumon pourrait se trouver. La mouche se dépose sur l’eau comme une feuille, très délicatement. Que c’est beau à voir! Ce n’est pas un débutant; c’est un pêcheur d’expérience qui croit à l’efficacité de la pêche à la mouche sèche dans presque toutes les conditions. « Un vrai Matanais! », me dis-je.

     Quand il est sorti de la rivière, je lui ai dit que la fosse avait été remarquablement pêchée. Il m’a montré sa mouche, une « Canuel ». Je lui ai fait remarquer que j’avais capturé de nombreux saumons avec cette mouche. Il m’a alors répondu qu’il l’avait créée il y a longtemps; il s’appelle Raynald Canuel!

     Je ne l’avais jamais croisé sur la Matane. Il était enseignant à Matane et il a probablement créé ma mouche fétiche quand je débutais la pêche au saumon sur sa rivière.

Toilette de la « Canuel »

Toilette de la « Canuel »
Queue : Queue de veau blanche.
Corps : Poil de chevreuil gris/vert.
Hackle du corps : Hackle badger.
Ailes : Queue de veau blanche.
Hackle de la tête : Hackle badger.

Références

» Texte & Photos: Bernard Beaudin
» Saumons illimités Hiver 2012.

Page 2 sur 7