Bella, Moucheuse de nature

     À l'occasion du banquet du dernier salon provincial ATOS, notre bon copain André Boucher nous a présenté un film de Renée Lebrun intitulé: « Bella, moucheuse de nature ». Ce film met en évidence Bella Bérard, membre de notre Confrérie, et sa façon de comprendre la pêche à la mouche.

     Au banquet, suite à la présentation du film, André Boucher a lu une lettre que lui avait fait parvenir Bella. Je vous invite à lire ce merveilleux message.

Bonjour! Cher André... Bonjour ! (Montréal, 3 octobre 1986)

     J'ose venir causer un peu avec toi. Je suis là, écoutant de la musique devant un bon feu et il y a plein d'images qui défilent dans mon esprit, mais très lentement pour en sentir toutes les joies. Comme il y a de la place en soi pour maintes déclarations!


moucheuse de nature

Film « Bella, moucheuse de nature »
Cliquez sur l'image pour visualisé le film « Bella, moucheuse de nature »
     Mon esprit loin de la ville, vit toujours sur les réserves que la nature a bien voulu lui donner. Passer de grandes périodes en forêt, être en contact étroit avec la nature sauvage, fait réfléchir, frissonner l'âme et embaume l'existence.

     André! La présente n'était pas pour te parler de moi, mais dans mes réflexions je t'ai vu. Tu fais partie de la nature: Le coeur, une source intarissable d'amour. L'âme d'une grandeur qui fait penser à nos épinettes majestueuses. L'esprit, de la profondeur de nos bois.

     Il y a très longtemps que je veux te remercier pour le don dont tu m'as gratifié si généreusement, « L'instrument pour endormir le Saumon ». Précieusement je le garde, me disant qu'il est à toi aussi.

     Comme j'ai apprécié ta visite lors du tournage! Qu'elle douce surprise et avec cela le coeur fleuri jusqu'au bout des doigts.

     Ton départ fut un peu vite et tu étais tout enveloppé dans tes pensées. Sûrement que la tristesse ou l'anxiété, a dû te dissiper et te transporter devant la beauté insatiable qu'est la nature, se déroulant devant toi sur le chemin du retour.

     Sois indulgent à mon égard en lisant, ne regarde pas trop ma plume, mais une profonde amitié.

     Prendre trop de ton temps, je ne veux pas. Je te quitte, André, en te remerciant pour toutes tes délicatesses, n'oubliant pas l’épinglette jalousement gardée.

     Avec mes sentiments les plus sincères.

     Suite à la projection, nous avons demandé à Bella sa réaction, vu l'enthousiasme des gens présents au banquet. Voici ce qu'elle nous a dit:

Cher Claude, Bonjour ! (Montréal, avril 1987)

     Il me fait plaisir de te faire partager un peu les émotions que j'ai vécues lors de la soirée du banquet ATOS.

     A chacun de ces congrès, je suis repartie heureuse d'avoir pu partager avec tous ma passion pour la pêche et la nature.

     Je dois admettre que, cette année, j'ai été particulièrement soulevée par les émotions diverses.

     Je savais bien que le film « Bella » serait présenté et je ressentais un certain malaise, une gêne intérieure. Il me fallait aller vers l'inconnu avec confiance. A m'entendre, à me voir, là, sur l'écran, devant tant d'yeux expérimentés, j'avais la sensation d'être un arbre perdant toutes ses feuilles dans les grands vents. J'aurais voulu pouvoir m'abriter dans un buisson. Mais voilà, l'écho de l'assistance, sa réaction, me ramenant pleinement à la réalité.

     Pour m'apprivoiser à recevoir autant de chaleur et d'amitié et pour retrouver mon calme intérieur, j'ai visualisé des grands espaces avec leur luminosité génératrice d'énergie et leurs horizons inspirateurs de liberté intérieure.

     De l'avant-scène, entourée de mes grands frères en Salmo Salar, j'ai vu un spectacle des plus émouvants. Le coeur gonflé de chaleur, j'ai senti dans tout mon être les vibrations de l'assistance en fête qui m'est apparue comme une forêt lumineuse. J'ai compris rapidement que, même en cravate et talons hauts, nous étions très nombreux à partager les mêmes aspirations et à vibrer du même amour de la nature, inspiratrice de beauté, de paix, d'humanité et d'équilibre.

     Merci cher Claude, pour l'ambiance très chaleureuse que tu sais toujours créer à chaque congrès ATOS. J'admire ton charisme qui entraîne au respect de la nature et cette sagesse que tu dégages.

     Je te souhaite une bonne saison de pêche et beaucoup de contacts enivrants avec tes amis les poissons.

     Une consoeur de la nature.

     Bella est une moucheuse d'expérience. Elle se passionne pour la pêche à la mouche parce que, dit-elle avec un brin de malice, « La mouche fait partie de la nature ». Et c'est avec beaucoup d'émotions, de tendresse qu'elle témoigne de son amour et de son respect pour cette nature qui lui apporte équilibre et espoir. L'essentiel est invisible. Bella Bérard est une grande dame!

référence

» Atosement Vôtre, Printemps, 1987.
Page 2 sur 19