René Longval; L’Homme aux 1 OOO Doigts!

     Existe-t-il un adepte sérieux de la pêche à la ligne en Mauricie, surtout chez les «moucheux», qui ne connaît pas encore René Longval, ce tout jeune sexagénaire, contremaître à la compagnie locale Twinpak inc.?

René Longval; L’Homme aux 1 OOO Doigts!
     René Longval est «maniaque» de la pêche à la ligne depuis plus d'un demi-siècle et il fait preuve d'un dévouement extraordinaire, depuis plus de 30 ans, pour enseigner l'art de la pêche à la mouche et l'art du montage des mouches artificielles pour la pêche. René Longval fait partie du décor de la pêche sportive en Mauricie depuis si longtemps qu'on le surnomme le «Patriarche», même s'il n'atteindra ses 60 ans que dans quelques semaines. Quand il est question de pêche à la mouche, on le voit partout! Il y a belle heurette que sa renommée a dépassé les frontières de la Mauricie: depuis déjà quelques années, Longval fait partie du jury du Concours mondial de montage de mouches à saumon de la FQSA!

     Des milliers de sportifs ont pu constater, au cours des trois dernières décennies, que René Longval possède de véritables doigts de fée lorsqu'il s'approche d'un étau pour monter n'importe quelle mouche artificielle. Mais, ses doigts de fée ont une multitude d'autres talents: Longval est aussi un artisan céramiste, un potier et un excellent photographe. C'est à croire que cet homme-là est doté de 1 000 doigts, tout aussi agiles et expérimentés les uns que les autres, et qu'il réussit absolument tout ce à quoi il touche! Saviez-vous qu'il est aussi membre fondateur de l'Association des métiers d'arts de Trois-Rivières inc.?

     René Longval est né à Cap-de-la-Madeleine et y a toujours habité. La proximité du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saint-Maurice ne pouvait faire autrement que de l'inciter à la pêche à la ligne. Enfant, il a couru ruisseaux et rivières avec une «gaule» à pêche à la main. Il ne mit pas de temps à développer un goût marqué pour la pêche à la mouche. Pas étonnant, quand on habite près du «paradis» de la truite mouchetée qu'est la Mauricie!

     C'est vers la fin des années 1950 que René Longval commença à monter ses propres mouches à pêche. Il impressionna tellement son professeur d'alors, Brian Mclntosh, que ce dernier l'invita à donner des cours de montage au Montréal Anglers. En 1965, Longval rallia la fameuse Association de chasse et pêche de la Mauricie où, en compagnie de Georges Sirois et Louis Tanguay, il «convertit» des centaines d'adeptes à la pêche à la mouche et où il donna des cours de montage de mouches très courus. Autre... plume à son chapeau: fondation de la Société mauricienne des pêcheurs à la mouche, en 1979, avec les Louis Tanguay, Robert Huard, Bill Doussett, Jacques Juneau, Gilles Trottier et Pierre Arcand: autres centaines de «convertis» à son actif! Ce n'est donc pas sans raison qu'en 1987, la Confrérie des pêcheurs à la mouche ATOS du Québec (achigan, truite, omble et saumon) lui conféra le prix Paul-Plante, le trophée le plus prestigieux pour reconnaître les mérites d'un propagandiste et propagateur de la pêche à la mouche.

     La pêche à la mouche fait «tripper» René Longval 12 mois par année: il consacre une bonne partie de ses moments de loisir à monter ses artificielles (en dehors des cours et des conférences qu'il donne à ce sujet-là...), tout en préparant minutieusement ses excursions de pêche des vacances. Où va-t-il à la pêche? Maintenant que ses enfants sont grands et qu'il dispose d'un peu plus de temps et d'argent, rien ne le retient: il fréquente le Nouveau-Québec, le Labrador, la Côte-Nord, la Gaspésie, le Saguenay, le Lac-Saint-Jean et, évidemment, la Mauricie. Tous les poissons l'attirent, dès que ces poissons-là veulent bien gober ses mouches! Il faut dire qu'il procède méticuleusement, comme toujours: dès qu'il récolte un poisson, il prélève l'estomac de sa prise et en étudie le contenu pour découvrir les insectes ou les autres proies préférées de ce poisson. En cumulant ses notes et en les analysant ensuite, il peut établir une stratégie et des tactiques de pêche plus efficaces, surtout en montant des mouches imitant bien la nourriture des poissons.

     N'allez pas croire que René Longval, qui connaît un nombre quasiment incalculable de mouches artificielles et qui pourrait vous les monter de mémoire sur demande, se promène avec une «van» de mouches lorsqu'il part en excursion! Au fil des ans, il a découvert ses préférées: «Muddler Minnow» originale, «Muddler Minnow» orange, la «Guénisse verte», la «Gray Ghost», la nymphe «Laurentides 13A» et la sèche «Adams».

     Si vous désirez rencontrer un homme heureux et bien dans sa peau, calme et amical, cherchez René Longval et... parlez-lui de mouches! Il s'excitera peut-être un petit peu et vous vous en ferez un ami pour longtemps!

Références

» Texte & Photos: André-A Bellemare (Juin 1991).
» Magazine Sentier Chasse & Pêche.
Page 6 sur 7