Chapitre VIII – Les Spéciales

     Dans ce dernier chapitre, nous entreprendrons l'étude du garnissage de trois artificielles dont les étapes et les procédures de montage sont propres à chacune d'elles. Il s'agit de la mouche Hornburg, de la Joliette Hopper et de la Muddler; ces trois mouches sont montées de façon à permettre aux moucheurs de les utiliser indifféremment soit comme sèches, soit comme noyées ou soit comme streamers.

LA HORNBURG

     Montée d'abord pour imiter une phrygane, en 1950 au Michigan par Frank Hornburg, elle a élargi son champ d'action car elle s'est acquis une popularité auprès de tous les moucheurs de la Nouvelle-Angleterre et du Québec.

LA HORNBURG
Hameçon: Mustad # 9672 No 6 à 12 longueur 3X
Fil: Noir, soie ou nylon
Corps: Fil métallique plat lamé argent moyen
Hackles: Grizzly et brun en collier
Ailes: Barbes de hackle jaune sous plumes de flanc de malard
Épaules: Plume de coq de Sonnerat
Tête: Noire
1.- Ancrez le fil d'attache dans sa position normale derrière l'oeillet et procédez à la pose du fil métallique selon la procédure établie.
2.- Prélevez une petite pincée de poils jaunes d'une queue de veau ou encore une pincée de barbes d'un hackle jaune.
3.- Fixez le matériel choisi au point d'attache principal et consolidez par une demi-clef.
4.- Choisissez deux plumes de flanc de malard et dégarnissez-les de leur duvet. Ancrez solidement les plumes, une de chaque côté de l'hameçon Coupez l'excédent des tiges et arrêtez par une demi-clef.
5.- Placez maintenant une plume de coq de Sonnerat de chaque côté des ailes. Fixez, coupez l'excédent et assurez la stabilité par une demi-clef.
6.- Ancrez maintenant, au point d'attache, un hackle de selle de type grizzly et un hackle brun.
7.- Formez un collet avec ces plumes à l'aide de pinces à hackles. Faites cinq tours, ancrez, coupez l'excédent et arrêtez par un noeud final.
8.- Afin de donner à cette artificielle l'allure voulue, appliquez avec vos doigts une mince couche de vernis incolore sur la pointe des ailes et réunissez-les. Vernissez maintenant la surliure de tête et remisez pour le temps du séchage.

LA JOLIETTE HOPPER

     La Hopper, mentionnée par Walton dans The Compleat Angler en 1653, faisait partie des douze artificielles que les pêcheurs se devaient d'avoir dans leur boîtes à mouches. Elle existe aujourd'hui en une multitude de toilettes. Le modèle dont nous traiterons est surtout populaire auprès des moucheurs québécois et s'avère une version simplifiée de l'artificielle, habillée par Bernard Boulard de Joliette, au Québec.

LA JOLIETTE HOPPER
Hameçon: Mustad # 9672 No 4 à 16 longueur 3X
Fil: Noir, soie ou nylon
Queue: Barbes de hackle rouge
Corps: Chenille ou laine jaune
Côtes: Hackle brun
Hackles: Un brun et un grizzly
Ailes: Sections de plume de dinde tachetée
Tête: Noire
NOTE: Originale de Boulard - spires de fil rouge
1.- Ancrez le fil sur la hampe à 5 mm de l'oeillet. Maintenant, enroulez ce fil jusqu'au début de la courbure de l'hameçon. Montez à ce point une pincée de barbes de hackle rouge.
2. - Fixez à ce même endroit, par sa pointe, un hackle de selle brun.
3.- Fixez encore à ce même endroit un bout de laine jaune.
4.- Ramenez à l'avant, à proximité du point d'attache principal, le fil de montage. Confectionnez maintenant le corps de la Joliette Hopper en enroulant la laine en spires serrées.
5.- Ancrez solidement la laine, coupez l'excédent et affermissez par une demi-clef.
6. - Enroulez autour du corps le hackle en spires équidistantes. Appliquez une tension égale durant cette opération.
7. - Arrêtez au point d'attache de la laine, fixez par quelques tours de fil, coupez la tige excédentaire et immobilisez par une demi-clef.
8.- Prélevez maintenant deux sections similaires de plume de dinde tachetée, une du côté droit et une du côté gauche. Fixez-les de chaque côté du corps, les pointes vers le haut dépassant d'un centimètre la courbure de l'hameçon.
9. - Ancrez à ce point d'attache, par leurs tiges, un hackle brun et un grizzly. Enroulez les deux hackles et fixez-les de la façon conventionnelle.
10. - Coupez l'excédent des hackles, faites un noeud final, coupez le fil, vernissez la tête et remisez pour le temps du séchage. 

LA MUDDLER

     Don Gapen, d'Anoka au Minnesota, façonna cette artificielle pour imiter le chabot tacheté de la rivière Nipigon, en Ontario. Mais depuis les trente dernières années, les moucheurs et ce, à travers le monde, se servent de la Muddler en guise d'imitation de nymphes, d'insectes terrestres, de ménés, etc.

Hameçon: Mustad # 79580 ou 9672 No 2 à 12 longueur 4X
Fil: Noir, nylon
Queue: Sections de plume de dinde tachetée
Corps: Fil métallique plat lamé or
Ailes: Sections de plume de dinde tachetée sur poils de queue d'écureuil gris
Épaules: Poils de dos de chevreuil évasés au 2/3 de la longueur de l'hameçon
Tête: Poils de chevreuil ou de caribou taillé
Facultatif: Fil métallique plat lamé argent au lieu de doré
1. - Ancrez votre fil de montage à environ 7 mm de l'oeillet. Enroulez-le jusqu'au début de la courbure. Prélevez une section de plume de dinde tachetée et fixez-la solidement en guise de queue selon la procédure normale.
2. - Revenez maintenant au point de départ, fixez un bout de fil métallique et consolidez-le par six spires serrées en enroulant le fil de montage vers la gauche.
3.- Procédez au recouvrement de la hampe avec le fil métallique de la façon prescrite. Revenez au point d'ancrage et fixez solidement. Coupez l'excédent du fil et affermissez par une demi-clef.
4.- Prenez une pincée de poils, prélevés de la queue d'un écureuil gris, entre le pouce et l'index de la main gauche et placez ceux-ci- sur la hampe, au point placez-les sur la hampe, au point d'attache. Fixez les poils, coupez l'excédent et immobilisez par une demi-clef.
5.- Sectionnez un morceau de plume de dinde tachetée et repliez cette section sur elle-même sur le sens de la longueur. Couvrez les poils d'écureuil en fixant cette aile au point d'attache. Coupez l'excédent et assurez la stabilité par une demi-clef. 
6.- Prélevez, à cette étape-ci, une pincée de poils de chevreuil. Maintenez les poils entre le pouce et l'index de la main gauche derrière l'oeillet.
7.- Faites deux tours détendus avec le fil. Assurez-vous d'avoir entouré tous les poils, appliquez une petite tension sur le fil.
8.- Relâchez votre emprise sur les poils et augmentez la pression du fil en tirant vers le bas. Les poils tourneront autour de la hampe pour enfin prendre place en éventail. 
9.- Sortez le fil d'entre les poils et faites quelques tours serrés autour de la hampe en repoussant l'éventail de poils vers l'arrière avec les doigts de la main gauche. Placez maintenant une deuxième pincée de poils, soit de chevreuil, soit de caribou.
10.- En utilisant la même technique qu'en 8, confectionnez un éventail avec ces derniers poils.
11.
12.- Faites deux ou trois tours de ce dernier éventail avec le fil en prenant bien soin de passer entre les bouts des poils pour atteindre la hampe.
13.- Sortez le fil en avant de cette tête grotesque, faites la surliure du noeud final et coupez l'excédent du fil.
14.- Taillez maintenant les poils de la tête de la Muddler à votre gré. Prenez garde de ne pas couper les pointes de poils qui embrassent le corps de la mouche. 
15.- La taille finie, vernissez le noeud final et par mesure de sécurité, pour assurer la longévité de votre artificielle, appliquez quelques gouttes de vernis à la racine des poils de tête avec la pointe d'une aiguille.
Page 9 sur 12