Les Mouches Préférées de Martin Léonard

     Je pêche à la mouche depuis un bon nombre d'années. Comme la plupart des pêcheurs, j'essaie de duper les poissons de mon mieux, avec des mouches artificielles confectionnées sur ma table de montage.

Mes Six Mouches Préférées par Martin Léonard
     La pêche à la mouche n'est pas un sport très difficile à pratiquer. Il suffit d'être attentif à ce qui se passe autour de soi afin d'attacher au bout de son bas de ligne une imitation d'insectes présents dans ou sur l'eau. Parfois, l'œil attentif d'un bon professeur est utile. Je vous présente ici mes six mouches préférées ainsi que quelques trucs pour faciliter leur fabrication et l'utilisation que vous en ferez.

Conclusion:
     Au-delà de l'art du montage de mouches, le succès à la pêche réside surtout dans la confiance en ce que l'on fabrique. Si une mouche vous inspire, vous aurez non seulement du plaisir à la monter mais vous vous sentirez fébrile à l'idée de la mettre à l'eau. Peu importe la façon dont on pèche, peu importe la mouche choisie, l'important c'est de tirer satisfaction de ce que l'on fait. 

     Profitez de la nature, amusez-vous et surtout bonne saison de pêche à tous...

Wooly worm cone head

Wooly worm cone head
Hameçon : Mustad #79580 grosseur 6 à 10
Fil : Fil uni 8/0
Queue : Laine rouge vif
Corps : Fibres noires de queue de paon
Hackle : Hackle grizzly vert olive monté en «palmer»
Tête : Cone head argent ou noir et ornent clair

     Cette mouche est relativement simple à monter. Je l'utilise souvent pour le doré jaune et l'achigan. Bien qu'elle imite une petite chenille, le cône head lui donne une meilleure action pour la pêche au doré. En effet, cet ajout permet à la mouche d'atteindre de plus grandes profondeurs. J'aime bien modifier mes mouches, leurs couleurs et leurs formes, en fonction de mes besoins et des caractéristiques des endroits que je fréquente. Ainsi j'utilise un hackle grizzly vert olive plutôt que gris, et un cone head pour la tête parce que ces variantes m'ont apporté beaucoup de succès. Pour de meilleurs résultats lors de la pêche, faites une récupération irrégulière à la fois lente et rapide.

Casual dress cone head

Casual dress cone head
Hameçon : Mustad #79580 grosseur #8
Fil : Fil uni 8/0
Queue : Une pincée de poils de queue d'écureuil bruns
Corps : Poil de bourre (dubbing) de vison
Collet : Dubbing de lapin noir
Tête : Cone head grandeur petit noir et ciment clair

     Pour le début de la saison de pêche, voilà une mouche dont je ne peux plus me passer. Elle peut imiter une larve et/ou un tout petit poisson. Les truites mouchetées ne peuvent y résister, du moins celles de la rivière Doncaster à Mont-Rolland. Je la préfère avec un cone head, encore une fois pour atteindre de bonnes profondeurs. Si vous voulez avoir un peu plus de succès avec cette mouche je vous recommande une soie à bout calant de type 3, pour la pêche en rivière, ou un bas de ligne calant équivalent.

Thunder Creek (Mickey Finn)

Thunder Creek (Mickey Finn)
Hameçon : Mustad #79580 grosseurs #2 à 10
Fil : Fil uni noir 8/0
Corps : Tinsel argent
Ailes : Poils de queue de chevreuil rouges et jaunes attachés vers l’avant et rabattus vers l'arrière
Collet : Fil de montage de couleur noire
Tête : Ciment clair

     Ce petit streamer aux couleurs de la Mickey Finn est très performant dans les eaux rapides. J'ai eu beaucoup de succès avec cette mouche dans les rapides de Lachine notamment, près de Montréal, où j'ai capturé de la truite brune et de la truite arc-en-ciel. Elle bouge comme un petit poisson et son action donne de très bons résultats lorsqu'elle progresse en suspension dans l'eau. Je ne connais pas son origine mais je peux vous en dire long sur son efficacité dans l'eau.

Popper Mousse

Popper Mousse
Hameçon : Mustad #37187 grosseurs 2 à 8
Fil : Fil uni 8\0 noir
Queue : Cristal flash perle ou argent avec deux plumes de marabout rouge et orange
Corps : Mousse rouge d'une bonne densité
Patte : En caoutchouc orange
Yeux   : Yeux de poupée de grosseur moyenne
Tête : Ciment clair

     Amateur de sensations fortes, attention! J'ai eu la chance de faire quelques parties de pêche avec mon ami Mario et le docteur Franco. C'est ce dernier d'ailleurs qui m'a fait connaître ce fameux popper en me disant: «Tiens Martin, essaie cette mouche, c'est bon en tiguidou ». Effectivement pour l'achigan et le brochet, ce popper mousse est fantastique. Les attaques contre ce leurre sont violentes et surprenantes. Je vous conseille d'utiliser une canne de 9 pieds de longueur avec une soie numéro 8. Faites-lui faire des sauts, des bonds et des remous sur l'eau et tenez bien votre canne ...

Grizzly Bisisible

Grizzly Bisisible
Hameçon : Mustad 94840, grosseurs #8 à 12
Fil : Fil uni noir 8/0
Queue : Pointe de hackle de la même couleur que le corps.
Hackle : 2 ou 3 hackles montés « palmer », très serrés pour augmenter le volume du cou
Tête : Fil noir et ciment clair

     Cette mouche au corps très touffu fut créée dans le but d'obtenir le maximum de flottaison et de visibilité possible. Un autre avantage, on peut la fabriquer dans les couleurs que l'on désire. Moi, je la préfère de couleur grizzly. Son montage est simple et rapide. Elle n'imite pas un insecte en particulier mais suggère une proie bien dodue pour la truite en général. La Bivisible est très productive dans les eaux claires et rapides. Laissez-la dériver à la même vitesse que le courant.

Piquée

Piquée
Hameçon : Mustad 79580 grosseur #6
Fil : Fil uni noir 8/0
Queue : Pointe de hackle rouge
Corps : Floche noire avec un hackle noir monté «palmer»
Sous-ailes : Quelques poils de queue de chevreuil noirs
Ailes : Une plume de poule de Guinée noire et blanche recouverte de laque claire
Tête : Fil noir et ciment noir

     Une drôle de bibitte que cette mouche! Elle m'a permis de prendre de belles truites dans la rivière Richelieu près du bassin Chambly. La meilleure façon de l'utiliser est de la laisser dériver dans le courant. Ramenez-la lentement par petites saccades irrégulières. Utilisez des couleurs naturelles, c'est-à-dire des couleurs identiques à celles des insectes dont le poisson se nourrit, tels, le noir, le vert olive ou le brun.

références

» par Martin Léonard
» photos Charles Roberge
» Aventure Chasse & Pêche, volume 9, #1, Printemps 2001.

Page 5 sur 10