Moucheurs Débutants

« Achetez peu d’Équipement mais Choisissez-le Bon »

    Un de mes amis reçut, il y a vingt ans, comme cadeau d'anniversaire, une détestable canne à moucher en bambou de mauvaise qualité. Il tenta en vain pendant de longues semaines de lancer ses mouches et, de guerre lasse, remisa le tout au grenier en se jurant de s'en tenir désormais au lancer léger. L'an passé, sous la conduite d'un bon moucheur, il s'équipa de nouveau et connut immédiatement le succès. Depuis, il est devenu un fervent moucheur et il n'a qu'un seul regret: avoir été privé des plaisirs de la pêche à la mouche pendant deux décades à cause d'un équipement défectueux.

     Si vous vous équipez à neuf, comme des milliers de nouveaux adeptes le font chaque année, je vous conseille d'acheter peu d'équipement et de le choisir avec soin pour qu'il vous donne satisfaction immédiatement et qu'il vous serve longtemps. Voici donc ce qu'il faut faire.

LA CANNE

     Fabriquée de différents matériaux, de longueurs et de poids variés, la canne est la première source d'embêtement chez le nouveau venu. Il retrouve des cannes en fibre de verre creux, en fibre de graphite et en bambou.

    La plus en demande demeure le fibre de verre et pour cause, le pêcheur peut se l'offrir à meilleur prix. Une canne en fibre de verre de qualité supérieure se vend à partir de $30 et peut atteindre le cap de la centaine. La canne de graphite, que ce soit une "Berkley", une "Fenwick" ou une "Shakespeare" n'intéressera que ceux qui peuvent s'offrir un bijou à plus de $150. Enfin, la canne de bambou, outil de l'artiste et des vénérables puristes, ne fléchira même pas le scion à moins de $200. Le bambou, malgré son coût, demande beaucoup d'entretien, le fibre de verre aucun, et le dernier-né, le graphite, offre une action similaire au bambou, mais sans entretien.

     Ici nous traitons de la phase d'initiation à la mouche, donc inutile de vous décrire les mini-cannes de cinq pieds et les engins de douze pieds, quand celle de huit pieds, qui s'adapte à presque toutes les situations, est facile à manier et offre au débutant la possibilité de maîtriser ses lancers sans difficulté, s'avère le juste milieu.

     Les cannes de fibre de verre creux, les plus populaires auprès des moucheurs sérieux, sont: la "Fenwick FF-807" de 3,3/4 onces ($50), la "Berkley Para Metric Curt Gowdy PG40" ($50), la "Jet Set" no 6 de "Hardy" de 3,1/2 onces ($65), la "Scientific Anglers System 6" de 3,1/2 -onces ($90) et la "Garcia Lee Wulff" no 6 ($70). Pour l'aspirant moucheur qui ne désire pas investir autant au début, la maison "Cortland" offre également un ensemble complet balancé qui se détaille environ $40.

LA SOIE

Moucheurs Débutants
     Fabriquée autrefois de crins de chevaux, la soie a subi à travers le temps beaucoup de modifications; on la retrouve aujourd'hui fabriquée de matière plastique. Elle est instrumentale dans la réussite du lancer et doit se balancer avec la canne et le moulinet pour que le pêcheur puisse la projeter avec précision à distance et déposer délicatement sur l'eau la mouche qu'elle entraîne.

     La soie doit également se fondre à l'ensemble pour que le lancer soit effectué avec facilité. Une soie trop légère ne pourra pas arquer suffisamment la canne avec pour résultat que le lancer rampant glissera en serpentant dans un fouillis désordonné. Si la soie est trop pesante, la canne s'arc-boutera à un point tel qu'elle n'aura pas suffisamment de ressort pour diriger la soie et elle aussi s'effondrera brutalement sans puissance.

     Afin de contrer la possibilité d'un choix trop hâtif, le pêcheur n'a qu'à consulter l'indication sur la canne et se référer à la table de spécifications que les manufacturiers de soies ont établi pour réduire le risque d'erreur et la confusion à l'achat.

STANDARD DES SOIES ("American Fishing Tackle Manufacturers").

Moucheurs Débutants
     La pesanteur en grains est basée sur le premier 30 pieds de corde, excluant le bout aminci. Les pesanteurs indiquées par les manufacturiers sur leur production de cannes sont aujourd'hui conformes au tableau. Le pêcheur peut maintenant choisir une soie sans difficulté et être assuré que la canne et la soie formeront la partie principale d'un ensemble balancé.

     Le tableau monté par l'A.F.T.M.A. est basé sur la pesanteur en grains du premier 30 pieds de ligne. Le plus petit numéro sur ce tableau est 3, il correspond à la soie la plus légère; le plus élevé est le numéro 12, désignant ainsi la soie la plus pesante. Le numéro indiqué sur la canne par le manufacturier est conforme au standard A.F.T.M.A. et identifie la soie requise pour que la canne, ainsi balancée, donne son maximum de pouvoir.

     Il n'y a pas que la pesanteur comme caractéristique de la soie. Il y a par exemple, des soies paralléles (" Level") à double fuseau ("Double-taper"), à fuseau décalé ou décentré ("Weight-forward"), des soies calantes, des flottantes, celles qui calent du bout seulement et celles qui font les deux.

     Ces dernières années, les manufacturiers ont inondé le marché de soies destinées à des types très particuliers de pêche, créant ainsi plus d'alternatives au pêcheur.
Tout ceci peut sembler quelque peu embêtant, mais le pêcheur n'a qu'à se conformer aux indications et recommandations de la maison qui fabrique la canne. Quant au choix de la soie même, une à double fuseau flottante (DT ... F), de pesanteur recommandée, s'avère la plus versatile. Les marques les plus populaires sont la "Berkley" ($15), la "Cortland Micro-Foam" ($16), la "Lee Wulff' de Garcia ($16) et la "Scientific Anglers" qui produit la "Air Cel" ($16) et la "Air Cel Supreme" ($20).

     Si vous choisissez une des cannes ci-haut mentionnées, la "Fenwick FF80T', prendra une soie DT7F, la "Berkley Para Metric" une DT6F ou DT7F, la "Jet Set" no 6 une DT6F, la "Scientific Anglers System 6" une DT6F, finalement, la "Lee Wulff" no 6 prendra une DT6F "long belly".

LE MOULINET

Moucheurs Débutants
     Quelqu'un a déjà dit que le rôle du moulinet n'est que de faciliter le rangement de la soie. À première vue, cela semble décrire son rôle d'une façon précise, mais attention! celui qui n'offre que cet avantage peut faire la différence entre le succès ou la défaite d'un pêcheur aux prises avec un poisson de forte taille. Il doit être léger et, une fois monté sur la canne, il ne doit aucunement influencer son balancement.

     Il doit aussi être muni d'un frein à friction ajustable capable d'exercer une pression continue sur le poisson qui tente de s'échapper, contenir au moins 50 verges de "backing" (fil de réserve), en plus de 30 à 35 verges de soie, si le poisson recherché est plus gros qu'une truite de ruisseau. En effet, un saumon de 10 Ib., par exemple, peut sortir au moins 50 verges de corde dans les premières secondes de sa course initiale.

     Le frein ajustable joue son rôle lorsque le pêcheur l'adapte à l'espèce de poisson ferré dont les tactiques de défense varient.

    Un moulinet qui accepte des tambours interchangeables permet au pêcheur de changer de type de soie sans pour cela être obligé de détacher son moulinet.
Il y a certainement d'autres qualités que l'on peut attribuer au moulinet, mais elles sont cas de préférence personnelle. Rappelez-vous cependant, que la pesanteur et la capacité de rangement du moulinet vont de pair avec le type de soie et la pesanteur de la canne.

     Les moulinets les plus populaires qui acceptent les tambours interchangeables et se balancent avec les cannes et soies mentionnées ci-haut sont: le "System 6" de "Scientific Anglers" ($30), le Marquis no 6 ($27), le "Viscount" no 130 ($16) et le "L.R.H. Lightweight" ($30) de la maison "Hardy", le "Berkley" no 540 ($10), le "Pfleuger Medalist" ($17) et les derniers-nés de "Berkley", le no 756 à $23 et le no 1 056 à $32.

LE BAS DE LIGNE

     Le moucheur à ses premières armes devra également se munir de bas de lignes (avançons). Sans toutefois les voir en détail (N.D.L.R. voir Q.C.P. Vol. :2 no 6 "L'avançon" et Vol. 2 no 8 "L'avancée ou l'avançon'' - du même auteur), il importe de savoir que leur rôle est de dissocier, séparer la mouche de la soie pour enfin la délivrer à une distance raisonnable sans encombrement. (Les bas de ligne se détaillent entre $0.30 et $1.50), Muni d'un avançon de 7,1/2 pieds (6 Ib. de résistance), d'un deuxième de 9 pieds (4 Ib.), enfin un troisième de 9 pieds (3 Ib.) , le novice est maintenant prêt à considérer l'artificielle.

L'ARTIFICIELLE

     Saviez-vous qu'il existe des milliers de patrons reconnus de mouches artificielles? .. Alors, ici plus que jamais, le novice, afin de ne pas se perdre dans une débandade de confusion, pourra se fier aux patrons suivants, s'il le veut bien.

    Tous les rnoucheurs, que je sais avoir du succès, ont des "Muddlers" dans leurs boîtes à mouches. Les plus utilisées sont les nos 10, 12 et 14. Elles sont destinées à être pêchées sèches, ou pour imiter une nymphe. Sur hameçon no 8, 6 ou 4, cette artificielle redevient le "Muddler Minnow" dans sa forme originale et est pêchée à la manière d'un "strearner". Cette mouche se détaille environ $0.85 l'unité. Une demi-douzaine de petites et une couple de grosses s'avèrent une quantité adéquate pour un début.

    La deuxième artificielle qui obtient la faveur de la plupart des moucheurs est la "Adams". Cette mouche sèche peut être pêchée à l'année longue. Elle se pêche sur hameçon no 12, 14 ou 16; elle se détaille aux environs de $0.85, ce qui est peu étant donné sa versatilité.

    Pour compléter une sélection adéquate permettant au débutant de se réaliser dans presque toutes les situations qui demandent une mouche sèche, je recommande les artificielles suivantes à $0.65 l'unité: la "March Brown" no 12, la "Hendrickson" no 12 ou 14, la "Light Cahill" no 12 ou 14, et la "Dun Variant" no 12 ou 14.

    Les cinq nymphes suivantes ($0.50 à $1.00) constituent une bonne base pour l'imitation de la mouche noyée: la "March Brown" nos 10 et 12, la "Stonetly Rouge" nos 8 et 10, la "Stonefly Brune" nos 8 ~t 10; la "Leadwinq Coachman" no 12 et la "Caddis" no 12.

    Les "streamers" ($0.85 à $1.50) "Black Nose Dace", "Magog Smelt" ou encore le "Silver Shiner" sur hameçons nos 8, 10 et 12 sont un bon choix, en plus d'être souvent les seuls imitateurs de ménés employés par les moucheurs.

    Avec cette gamme d'artificielles, le pêcheur aura complété l'ensemble de base requis pour s'aventurer confiant dans la ronde du moucheur.

ACCESSOIRES DE SUPPORT

     Il n'est pas tout de posséder ce que ça prend pour conquérir truites et laquaiches, il faut que le moucheur s'avantage, tout en s'assurant qu'il facilitera sa tâche en jouissant plus pleinement des moments qu'il occupera à leur recherche.

    Le premier article qui permettra au novice d'être versatile sont les waders ($15.00 à $80.00). Pas les cuissardes, elles ont des limites. Viennent ensuite les boîtes à mouches de plastique ($1.00 à $4.00) ou d'aluminium ($3.00 à $25.00) nécessaires à l'emmagasinage des artificielles. Le coupe-ongles ("Angler's clip" - $0.75 à $2.50) est nécessaire pour zigouiller les excédents de soie ou de bas de ligne. Le traitement pour mouches sèches en aérosol ($1.50) ou liquide ($1.00) s'avère indispensable pour prolonger la flottaison de cette artificielle en rivière. L'épuisette ($3.00 à $10.00) préoccupation de celui qui veut flatter son palais de ses captures, fait partie également de l'attirail du moucheur. La glène ou panier d'osier ($7.00) servira à transporter le butin tout en ajoutant un petit cachet d'authenticité. Le couteau à fileter ($3.00 à $8.00) aura vite fait de préparer pour la poêle, le vaincu à consommer. La pierre à aiguiser ($0.35 à $6.00) maintiendra les ardillons de vos artificielles prêts au ferrage.

    Le livre de Jeannet Ruel "La truite et la pêche à la mouche" à $4.94, pondu par un gars du Québec pour les moucheurs du Québec. Et enfin, pour ranger tout ce manège, une veste de pêche à 10, 12 ou 18 poches, disponible à partir de $12.00.

CONCLUSION

     Le novice voulant s'enrichir des outils de base et en acquérir quelques-uns de soutien n'a qu'à s'adresser, s'il demeure dans la région métropolitaine chez: "Courville Sports", 6201, de Normanville, "Laurin Sports", 2374 est, rue Beaubien, "Royaume du Sport", 2082, Ste-Hélène, à Longueuil, ou encore "Raymond Sports", 11, boul des Laurentides, à Laval. Cependant, s'il réside à Québec, il pourra se rendre à la "Maison d'Armes à Feu". Malheureusement pour les moucheurs de la région de Sherbrooke, leurs achats d'articles de qualité devront se faire aux maisons mentionnées ci-haut, car il n'existe plus chez eux de magasin spécialisé dans ce domaine. Le "Paradis du Pêcheur" pourra satisfaire nos confrères de la région de Mont-Laurier, tandis que "La Hutte" ceux de la région de Matane. Les friands de bouquins sont invités à communiquer avec "Sports Services" s'ils désirent approfondir leurs connaissances dans le domaine.

    J'aimerais cependant noter que les prix mentionnés sont sujets à l'inflation, et qu'au moment d'aller sous presse, ces maisons n'avaient pas encore publié ce qu'il vous en coûtera cette année. J'ai bon espoir cependant que les augmentations ne seront que minimes. Avec un équipement complet, choisi parmi les articles dont il a été question, le novice pourra être confiant d'entreprendre cette discipline, avec l'aspiration de passer la tête haute, dans le clan des moucheurs sérieux dont il sera question le mois prochain.

Références

» Texte & Photos: Serge J. Vincent (1975).
» Québec Chasse & Pêche.

Page 2 sur 5