Sommaire
  1. Anecdotes, Gaspé 1989... Un « Grilse » à Partager
  2. A quel Moment les Saumons sont-ils les plus Mordeurs ?
  3. Bataille avec un Saumon avant le Coucher et Combat de Taureaux au Lever
  4. Belle Journée sur la Rivière aux Rochers
  5. Chant dans l’Azur
  6. Cherchez l’Ombre
  7. Choisir la Bonne Sèche
  8. De l’Action sur la Ouelle
  9. Dommage, sa Ténacité l’A Perdu !
  10. Faits Vécus ; Folle Équipée
  11. Homo Sapiens Vs Salmo Salar
  12. Je Pêche, donc Je Suis !
  13. Jour de Première
  14. La Dartmouth: Une rivière Méconnue
  15. La Force du Nombre
  16. Grande ou Petite Mouche?; Grande ou Petite Rivière?
  17. La Matapédia... Ma Rivière Préférée !
  18. La Matapédia... Ma Rivière Préférée ! (suite)
  19. La Matapédia - Plus jamais!
  20. La Moisie Accessible
  21. La Noce Argentée
  22. La George à la Mouche, un Défi de Taille
  23. La Pause-Santé du Docteur SALMO FLY...
  24. La Pêche du Saumon au Printemps au Québec
  25. La Pêche Miraculeuse
  26. La Rivière Trinité, d'Hier à Aujourd'hui
  27. La « Saumonite » Frappe Encore
  28. La Symphonie… Achevé
  29. La Soie, La Marguerite et les Deux Poids Lourds
  30. Le Baiser d’Adieu
  31. Le Dernier de la «Le Four»
  32. Le Premier Saumon de Marina Orsini
  33. Mais t'es un Millionnaire toé...
  34. Mon Premier Saumon au Québec
  35. Mon Premier Saumon sur la Ste-Marguerite
  36. Notes de Voyage au Cours d'une Pêche au Saumon
  37. On ne dira Jamais Assez ce qu'est ce Sport... Un Absolu!
  38. On n’est pas Sérieux, Quand on est Saumonier ?
  39. Pas Croyable mais Vrai !
  40. Pêche à Gué Vs Pêche en Canot
  41. Pêche sur la Grande
  42. Quand le Saumon Mord-il ? (1)
  43. Quand le Saumon Mord-il ? (2)
  44. Quand le Saumon Mord-il ? (3)
  45. Quant l'Illusion Prend la Mouche…
  46. Que peut-il se passer en Gaspésie en 11 jours ?
  47. Saumons sur Petites Mouches et Petits Avançons
  48. Souvenir de Pêche... La Sorcier de la Rivière
  49. S.V.P. Monsieur...
  50. Un Avant-Midi Palpitant
  51. Un Débutant sur la Rivière Matane
  52. Un Géant de la Matapedia
  53. Un Pêcheur Discret est un Pêcheur Chanceux !
  54. Une Combinaison Rare
  55. Une Descente sur la « Patapedia »
  56. Une Fin de Semaine Fructueuse
  57. Une Histoire de Pêche (Vraie) !
  58. Une Journée sans Saumon
  59. Une Partie de Pêche Pénible
  60. Une Triple Félicité

Quand le Saumon Mord-il ? (2)

La Confusion Planifiée

     Quand le saumon mord-il ? Nous avons vu dans le dernier Salmo Salar qu'il serait avantageux que notre compagnon ou compagne de pêche agisse de temps à autre comme certains guides le font afin d'augmenter les chances de captures. Rappelons-nous aussi que dans les deux captures racontées, chacune l'avait été suite à un « rythme de pêche brisée »: mouche accrochée dans les branches avant la présentation réussie et un changement de mouche au bon moment. Voici deux autres faits qui préciseront notre pensée.

Quand le Saumon Mord-il ? La Confusion Planifiée
     Je guidais ce jour-là deux vaillants pêcheurs sur la York. Après avoir péché quelques fosses sans succès, nos deux amis contemplent maintenant deux gros saumons bien placés pour la sèche dans la queue d'une autre fosse. Anxieux l'un des deux pêcheurs dépose délicatement un oiseau brun tout juste devant les deux monstres; le plus gros se propulse vers la mouche, la regarde de ses «gros yeux» puis reprend sa place. Au lancer suivant, le même saumon quitte son poste et se dirige vers la sèche; à mi-chemin, il fait demi-tour et retourne près de l'autre. Le pêcheur s'apprête à exécuter un troisième lancer. Non, lui dis-je, je vais d'abord changer la mouche... pour une autre plus petite et plus claire. 

     Quelques minutes plus tard, un petit oiseau brun clair se dépose au bon endroit. Vivement, le gros saumon se rend à la mouche, la renifle sur deux ou trois pieds puis retourne à sa place. Au lancer suivant, le roi se soulève légèrement au passage de la mouche, sans plus. Avant qu'il n'exécute un nouveau lancer, je demande au pêcheur de sortir de la rivière; il accepte à contrecœur: « Le saumon bouge, il y a de l’action ! » « Viens prendre un café ». Tous trois assis sur un arbre mort, nous discutons des comportements tant du pêcheur que du saumon. Une quinzaine de minutes plus tard, le pêcheur à bout de patience se lève pour pêcher.

     « Attends, je vais remettre la première mouche utilisée », lui dis-je. Son regard cachait mal son impatience mais il ne dit rien. Sitôt la mouche attachée, le pêcheur se rend en position pendant que je fouille dans mon sac pour sortir la caméra... Je n'ai pas eu le temps de prendre place pourvoir le saumon prendre la mouche sur le tout premier lancer du pêcheur... Une capture de 28 livres!

     Il y a quelques années, j'acceptai de passer une journée avec un ami afin de lui « montrer » les fosses des secteurs illimités de la York. Juillet était avancé et l'eau basse rendait la pêche difficile surtout dans les secteurs illimités de la York où il y a très peu (ou pas du tout) de fosses de rétention pour garder plusieurs saumons ensemble. Peu importe, l'objectif était de connaître les fosses alors les deux pêcheurs s'engagent dans un véritable marathon qui les conduira aux fosses: Araback, La chute, Viviane, Guard Rail, Castor des secteurs 5 et 7, et dans la plupart des fosses du secteur 1. Pas de prise et peu de saumons aperçus.

     A dix-huit heures, il me restait une fosse à montrer à mon copain. Cela faisait plusieurs fois que nous nous y rendions depuis le matin et il y avait toujours au moins deux voitures dans le stationnement de cette fosse. Cette fois, nous y allons quand même. Sur place, nous trouvons deux pêcheurs en action et deux autres qui attendent leur tour en tête de fosse. Une marche rapide sur la rive me permet de constater qu'il y a eu une prise dans la journée. Une collation facilite l'attente puis c'est notre tour. Mon ami prend place dans la rotation. Un point de la fosse ralentissait les pêcheurs; tous péchaient avec des petites mouches. C'était correct mais... 

     A mon tour d'entrer dans la rotation, j'informe les pêcheurs que je ne ferai que cinq ou six lancers lorsque mon compagnon terminerait sa passe et qu'ensuite nous quittions; tous semblaient bien contents à l'idée de nous voir quitter rapidement... Ce copain est maintenant en queue de fosse, j'attache un long streamer pompier, prend lentement position là où je crois que mes lancers présenteront la mouche aux saumons et un lancer, un pas... Au troisième ou au quatrième lancer, la soie se tendit... et le saumon, chanceux, se décroche au premier saut. Pas d'importance, j'avais quand même leurré salar.

     Quels facteurs ont favorisé le succès? A partir des vécus racontés, je dirais qu'il est préférable de pêcher selon des rythmes brisés plutôt que d'exécuter des passes régulières, de pêcher avec des mouches qui contrastent nettement de celles utilisées par les autres pêcheurs dans une rotation, etc. Je vous invite à relire les deux histoires du dernier Salmo Salar. Combinées avec celles ci-haut présentées, vous pourriez y découvrir un élément général qu'on pourrait identifier sous le vocable de « facteur-confusion » (rythme brisé, changement de mouche, utiliser une mouche qui ne semble pas appropriée dans certains contextes, etc.) ou peut-être « facteur-création » ou « facteur-surprise ». Réfléchissez-y et vous trouverez un sens à donner à votre action de pêcheur qui vous aidera autant que le facteur « compagnon-guide ».

référence

» Texte et photo Clermont Grand'Maison
» Salmo Salar #37, Hiver, Décembre 1994.
Page 43 sur 60