Une Année Magnifique !

Une Année Magnifique !
     Bonjour, je m'appelle Nicolas Potvin, j'ai onze ans et j'habite à Charlesbourg. Cette année, j'ai fait ma plus belle pêche. J'ai pris beaucoup de saumons et de truites. C'est mon père qui m'a appris comment pêcher. C'est en suivant ses conseils que j'ai pris du saumon.

     Tout d'abord au mois d'avril, j'ai pêche surtout sur la rivière Bouquet; cette rivière est située aux Etats-Unis dans l'état de New-York. Dans cette rivière, on y prend de la ouananiche surtout et aussi de la truite brune et arc-en-ciel. Au début de juin, je suis allé pêcher sur la rivière Matapédia avec mon père. Nous n'avons rien pris car l'eau était à un niveau bas. Ensuite moi, ma mère et mon père nous sommes allés pêcher sur la rivière Dartmouth en Gaspésie. Ma mère et mon père ont pris chacun un saumon de 14 livres. Moi, j'ai pris deux beaux grilses de quatre livres.

     Au mois de juillet, je suis allé pêcher sur la rivière Sainte-Anne avec mes parents et ma soeur à Sainte-Anne-Des-Monts. Ma mère a pris le plus gros; il pesait 16 livres. Mon père en a pris un de onze livres et moi je n'ai rien pris. J'ai péché aussi sur la rivière du Gouffre; cette rivière se situe à Baie-St-Paul. C'est sur cette rivière que j'ai pris mon plus gros saumon mais malheureusement, je l'ai perdu. Je pense qu'il devait peser une quinzaine de livres.

     Au mois d'août, je suis allé pêcher sur la rivière Matane. C'est là que j'ai pris le plus de saumons et encore mieux mon plus gros; mais cette fois, je ne l'ai pas perdu. Il pesait 11 livres. Mon père m'a laissé passer avant. J'ai péché 15 minutes pas plus et il a mordu. Mon père s'est avancé tranquillement dans l'eau avec le filet, puis je l'ai amené au-dessus du filet et il l'a soulevé. J'étais content comme un fou. Cela a pris 20 minutes afin de pouvoir le sortir de l'eau. Le soir, nous allions dans le bois à une bonne place pour dormir. Nous dormons souvent dans l'auto; on est très bien dans nos sacs de couchage. Aux mois de septembre, octobre et novembre, nous retournions sur la rivière Bouquet. J'ai pris une ouananiche de 8 livres avec la mouche inventée par mon père: la Démagogue.

     Quelle belle année de pêche !

référence

» Par Nicolas Potvin
» Photos P. Potvin
» Salmo Salar #11, Hiver 1988.
Page 12 sur 13