L'Importance d’Entreposer votre Équipement

     Imaginez-vous dans une fosse de la rivière Matane, par un beau matin du début de juin. Quatre cents saumons ont été dénombrés à la passe-migratoire; le jour se lève, le ciel est clair, il n'y a aucun vent.

L'Importance d’Entreposer votre Équipement
     Vous êtes près de la fosse Grand-Tamagodi. Vous entendez un « splash » énorme dans le rapide, mais il est impossible de voir car il y a une petite bruine qui survole la rivière. Impassible ? Pas du tout ! Une fièvre vous envahit plutôt, et, la main tremblante, vous saisissez votre boîte à mouches. Quel choix s'offre à vous? Une Pelletier, une Silver Rat... Finalement la Silver Rat numéro 6 double gagne votre confiance.
D'un pas sûr, vous avancez vers le rapide; l'allonge se fait décimètre par décimètre. Soudain, comme un aigle agrippant sa proie, salmo salar saisit votre mouche. La tension devient grande; vos palpitations augmentent pour atteindre un rythme effréné.

     Un sentiment naît dans votre esprit, quelque chose de désagréable, d'inquiétant. Les questions surgissent pendant que la lutte se poursuit. Mon avançon est-il solide? Mes noeuds tiendront-ils le coup? Ma ligne de réserve est-elle encore bonne?

L'Importance d’Entreposer votre Équipement
     De là toute l'importance de l'équipement, de son achat, de son utilisation et de son rangement. Flous allons-nous attarder dans cet article à son rangement. Après une saison d'utilisation plus ou moins grande, selon le cas, il est normal de faire les vérifications et l'entretien d'usage de tout votre équipement.

     Comme nous l'avons vu, rien ne peut être plus désagréable que de gâcher un aussi beau moment par une négligence qui aurait pu être évitée, grâce à une préparation, si minime soit-elle.

     Commençons notre survol de l'équipement par la canne. Il faut vérifier l'usure des oeillets, les attaches du porte-moulinet, les jonctions des sections de votre canne ainsi que la finition extérieure (époxy). Le moulinet doit être démonté, nettoyé et graissé; il faut aussi vérifier les freins et les vis. Petit truc! Un peu de vernis à ongles sur la tête de ces dernières pourrait empêcher une perte ou un bris.

     La soie devrait être entreposée sur un support « dévidoir » pour la faire sécher. On pourrait la nettoyer avec différents produits et appliquer un protecteur. La ligne de réserve devra elle aussi être rangée sur un support pour la faire sécher; n'oubliez pas de vérifier vos noeuds.

     Les avançons (leaders) et le matériel servant à les préparer devront être entreposés dans un endroit absent de lumière et frais.

     Les mouches feront l'objet d'un soin particulier. Premièrement, ouvrez vos boîtes pour les faire sécher. Pour les mouches noyées, passez une pierre douce pour bien les affûter. Quant aux sèches, pour leur donner une belle apparence, passez-les une à une sous la vapeur. Cela aura pour effet de redresser toutes leurs plumes. Ensuite, il faut les faire sécher et on peut les enduire de quelques couches de produits liquides ou en pâte. Lors de leur entreposage, piquez l'hameçon vers le haut afin que les « hackles » ne touchent pas la surface.

L'Importance d’Entreposer votre Équipement
     Dans vos boîtes, vous pourriez placer des sachets de cristaux de chlorure de calcium; ceci aura pour effet d'absorber toute l'humidité ambiante.

     Votre veste devrait être vidée de son contenu, nettoyée et entreposée dans un endroit sec et frais.

     Quant à vos bottes, après vérification des semelles et des bretelles, vous pouvez les nettoyer avec un savon doux, les sécher et les suspendre pour ensuite les plier et les ranger.

     Si vous possédez un serre-queue, il serait important de l'enduire de lubrifiant avant de le ranger. Dans le cas de l'épuisette, lavez-la avec un savon doux, faites-la sécher et entre-posez-la.

On peut alors ajouter une multitude de tâches comme :
     - préparation d'avançons décroissants,
     - trousse de réparation d'équipement,
     - création et confection de mouches,
     - réparation de semelles.

     Le temps idéal pour réaliser ces préparatifs est la saison hivernale. Durant ces soirées froides, il fait bon se retrouver autour d'un feu, avec de bons amis, pour se raconter nos saisons passées et s'imaginer les futures.

     Planifier la prochaine saison est tout aussi important que de prendre soin de son équipement.

     Si nous revenions à notre pêcheur du début. Pensez-vous qu'il en est sorti vainqueur? On pourrait peut-être le rencontrer l'été prochain; alors quel conseil lui donneriez-vous?

     A la prochaine !

référence

» Par Mario Ouellet, Société de gestion de la rivière Matane(SOGERM)
» Photos Marc Robitaille
» Salmo Salar #44, Automne 1996.
Page 9 sur 11