L'importance d’une Bonne Présentation à la Noyée

     Tout le monde sait que la présentation de la noyée diffère de celle de la sèche. On ne peut, en effet, nier qu'à la sèche la présentation est garante du succès. À la noyée, elle est importante, mais pas capitale si l'on se réfère à ce que le mot « présentation » veut dire: Présentation : « action de présenter » Présenter : « tendre, offrir »

     Pour « offrir » une mouche noyée de façon à provoquer l'attaque, on doit, à notre avis, respecter quatre principes fondamentaux. Il faut, en effet :

L’École de Pêche (6) L'importance d’une Bonne Présentation à la Noyée
     1) Bien choisir sa mouche;

     2) Que la mouche soit sous la surface de l'eau;

     3) Que l'angle formé par la soie et la rive soit un angle aigu;

     4) Que la vitesse de la mouche soit telle que le saumon puisse la distinguer dans son champ de vision.

     Une fois que ces paramètres sont bien compris et mis en pratique, nous pouvons les modifier à notre guise et ainsi changer soit la sorte et la grosseur de la mouche, soit sa profondeur, sa vitesse ou encore l'angle avec lequel elle va passer devant Salmo salar.

     Tout le secret est de trouver la combinaison gagnante !

L'observation

     Avant d'aborder les techniques de pêche à la noyée, il est capital de parler d'un des outils les plus importants pour la pêche au saumon: l'observation.

Un pêcheur doit observer :
     - la luminosité ;
     - la température de l'eau ;
     - la couleur de l'eau ;

     Prendre le temps d'observer peut s'avérer très productif, surtout en rivière inconnue. Investir une demi-journée dans l'observation peut en effet faire la différence entre le succès et le retour bredouille.

     Dans des conditions difficiles, comme celles que nous avons connues au cours de l'été 1995, un saumonier bon observateur obtient sûrement plus de succès que la majorité des pêcheurs.

     « Apprendre à observer » est probablement la plus grande qualité que doit avoir un pêcheur de saumon.

     L'interprétation et le cumul des observations forment un petit bagage que nous appelons « expérience ».

Que devez-vous faire lorsque vous avez localisé un saumon et qu'il ne daigne même pas venir voir la mouche ?
     1) Changez l'angle de présentation de la mouche ;
     2) Modifiez la vitesse de la mouche ;
     3) Changez de grosseur de mouche (passez d'une n° 4 à une n° 6);
     4) En dernier recours, avant de laisser la fosse, passez un « streamer » (un lancer aux 4 pieds) en actionnant le bout de la canne de haut en bas d'environ 5 centimètres. Restez aux aguets car, si le saumon attaque, il va le faire à la vitesse de l'éclair.

Que devez-vous faire si vous levez un saumon à la noyée et qu'il ne prend pas la mouche ?
     1) Restez où vous êtes, ne changez pas de place ;
     2) Conservez la longueur de ligne que vous aviez au moment de la montée du saumon ;
     3) Prenez le temps de vérifier le bas de la ligne s'il n'y a pas de noeuds et changez de mouche (grosseur et modèle) ;
     4) Si toutes ces tentatives ne font pas bouger le saumon, recommencez vos lancers « court de ligne » et allongez progressivement.

L’École de Pêche (6) L'importance d’une Bonne Présentation à la Noyée
« Make the différence »

     Tout au long de nos expériences de pêche à la noyée, une observation importante s'avère de plus en plus juste. Lorsque vous arrivez à une fosse où il y a déjà des pêcheurs en action, il est primordial de prendre le temps d'observer les équipements, les mouches et les techniques de pêche qu'ils utilisent.

     À la lumière de ces observations : « FAITES LA DIFFÉRENCE », c'est-à-dire, utilisez vos équipements, vos mouches et vos techniques pour que Salmo salar soit surpris par la différence. Vous pourriez ainsi provoquer l'attaque de ce dernier.

     Dans bien des cas, ce geste fera la différence entre le succès et l'insuccès.

L'importance de la présentation

     À la lumière des informations que l'on vient de voir, la présentation, c'est-à-dire, la façon dont la mouche est déposée sur l'eau, est plus ou moins importante à la noyée. Il faut surtout se concentrer sur l'angle des lancers, la profondeur de la mouche et sa vitesse.

     Prendre le temps de bien effectuer vos lancers et garder une bonne distance entre vos lancers, de façon à stimuler Salmo salar par l'effet de surprise, sont probablement vos meilleurs gages de succès.

référence

» Texte et photos Bernard Beaudin, Pierre-Paul Turcotte
» Collaboration Raymond Pelletier
» Salmo Salar #41, Hiver 1995.
Page 6 sur 11