Équipement à la Noyée

La discrétion

     Si à la pêche à la mouche sèche la discrétion est indispensable, à la noyée elle est essentielle. Pour cette raison, nous vous recommandons de porter des vêtements de la couleur de l'environnement naturel, qui ne contrastent pas trop avec le couvert végétal bordant la rivière. Les verts, les kakis, les beiges, les bruns sont appropriés. Les blancs, les rouges, les jaunes sont à éviter.

L’École de Pêche (4) Équipement a la Noyée
Les bottes

     Les bottes pantalon ou cuissardes de caoutchouc ou de néoprène, qu'elles soient brunes ou vertes, doivent être munies d'une semelle feutrée. Ce vêtement est à la base de votre confort et de votre sécurité. Ne lésinez pas sur sa qualité. Pêcher toute une journée dans des bottes trop petites ou trop grandes, marcher sur des pierres glissantes qui cherchent à vous faire tomber à l'eau, sont probablement les premières causes du découragement de certains pêcheurs.

La canne

     Nous utilisons des cannes en graphite à action rapide à très rapide. Nous vous suggérons donc, autant pour la noyée que pour la sèche, d'utiliser ce genre d'équipement. L'action rapide permet de projeter la soie à une plus grande vitesse tout en conservant un contrôle sur les lancers.

     La plus importante condition dans le choix de la canne est que le rapport entre la canne, la soie et le moulinet soit en équilibre. Il est tout aussi important de suivre les indications des manufacturiers et surtout d'exiger du fournisseur la possibilité d'essayer l'équipement pour évaluer si le tout est aussi en équilibre avec vous.

     La fatigue que vous ressentez au bras lors de la pêche à la mouche vient principalement de l'effort à propulser la soie. La cause première de cette fatigue vient du poids de cette dernière. Choisissez donc une canne adaptée au poids de la soie qui répond bien à votre capacité physique d'effectuer vos lancers sans occasionner de fatigue.

     Si ce poids est une soie #7, achetez une canne correspondante mais d'une longueur de neuf à dix pieds. Une canne de dix pieds avec une soie #7 vous assurera légèreté, aisance d'utilisation et une grande distance de présentation grâce à la longueur du levier. Les personnes qui pèchent peu ou celles qui sont de petite taille ont intérêt à opter pour ce type d'équipement qui ne les fatiguera pas et leur permettra de mieux combattre le saumon. Les longues cannes permettent de mieux diriger le combat tout en offrant un effet amortissant supérieur aux petites cannes lors des fuites et des sauts du roi saumon.

     Vous trouverez ces types de cannes dans les marques les plus populaires comme Sage, Orvis, Loomis, Penwick, Penn, Scott à des prix variant entre 200 $ et 600 $ selon le modèle et les garanties qui les accompagnent.

Le moulinet

L’École de Pêche (4) Équipement a la Noyée
     Le moulinet doit contenir 150 mètres de ligne de réserve en plus de votre soie. Il doit aussi allier légèreté et robustesse et être muni d'un excellent frein. Laissez aux experts les mauvais moulinets à petit frein. Mous vous conseillons de ne pas faire de compromis un bon frein à disque est indispensable pour le saumonier qui en est à ses premières armes. Dès que vous aurez affronté, en début de saison un tribermarin (saumon qui revient après un séjour de 3 ans en mer) de plus de 20 livres dans une eau vive et froide, vous comprendrez alors toute l'importance d'un frein à grande surface de friction.

     La plupart de ces moulinets ont, de plus, une bobine enveloppante permettant, si le combat l'exige, d'augmenter l'effort de freinage en appuyant sur celle-ci avec la paume de la main.

La soie

     La soie entièrement flottante est le meilleur choix à faire. Même dans l'eau haute, cette soie est efficace si l'on ajoute un avançon calant. Les compagnies Airflow et Orvis offrent depuis quelques années sur le marché des avançons tressés qui sont très solides avec différents indices de flottabilité. Vous pouvez ainsi vous procurer un avançon entièrement « flottant » jusqu'à « calant très rapide », ce qui vous permettra de présenter la mouche à la profondeur qu'exigent les conditions d'eau.

L’École de Pêche (4) Équipement a la Noyée
     La soie à double fuseau permet une présentation délicate dans toutes les circonstances. La soie à fuseau décentré permet d'obtenir plus facilement une grande distance de lancer. Mais nous trouvons maintenant une soie qui semble allier l'avantage de la délicatesse de présentation et la distance désirée. Cette soie à long fuseau décroissant s'appelle «La triangle Taper» de la marque Lee Wulff. L'usage que nous en avons fait semble très prometteur.

     La soie Cortland de type « Laser » nous a aussi impressionnés par deux de ses qualités. Elle ne conserve pas les ondulations consécutives causées par l'enroulement sur le moulinet (elle n'a pas de mémoire) et elle glisse très facilement dans les guides de la canne; elle permet donc des lancers plus longs et sans effort. Cependant, cette soie semble sensible au fendillement.

     Ces deux produits (La triangle Taper et la Laser) sont de la dernière technologie. Recherchez les soies pâles comme le ventre des oiseaux marins, car elles sont moins visibles pour le saumon.

L'avançon

L’École de Pêche (4) Équipement a la Noyée
    L'avançon doit être proportionné à votre mouche pour vous permettre une bonne présentation. L'avançon en dégradé permet de mieux présenter la mouche et l'extrémité qui attache celle-ci devrait suivre la charte suivante.

     Faites vos avançons en dégradé en partant du petit bout et suivez la recette que nous publions dans Salmo Salar #36, page 36 ou utilisez les avançons tressés de marque Airflow qui sont un excellent choix pour la mouche noyée et ajoutez à son extrémité un avançon traditionnel de 3 pieds de résistance adapté à votre mouche.

     Les systèmes de raccordement à boucles entrelacées que nous retrouvons sur plusieurs soies ou que nous pouvons ajouter sont efficaces et solides. Ils permettent des changements rapides d'avançon lorsque les conditions de pêche l'exigent. Ce sont de nouveaux produits de qualité éprouvée.

La mouche

     La mouche noyée est sûrement le leurre halieutique le plus discuté et le plus mythique. Le concours mondial de montage de mouches que la FQSA tient depuis plus de dix ans a accueilli les meilleurs monteurs de plus d'une vingtaine de pays. La collection des mouches de ce concours est certainement la plus belle collection du monde. Ce sont des oeuvres d'art remarquables. Mais, pour pêcher, il nous faut des attraits plus modestes.

L’École de Pêche (4) Équipement a la Noyée
     Le choix de la mouche se fait d'abord en fonction de la hauteur de l'eau, de sa couleur ainsi que de la vitesse du courant. Plus l'eau est haute et le courant rapide, plus il vous faudra choisir une grosse mouche. Plus l'eau est colorée plus la mouche devra être colorée.

     Les mouches de grosseur #2 et #4 sont pour l'eau haute les mouches #6 et #8 pour l'eau moyenne et les mouches #10 ou #12 pour l'eau basse. Pour l'eau basse, les mouches montées sur l'hameçon « low water » sont nos préférées dans les #8, #10 et #12. La hampe de l'hameçon est plus longue, ce qui assure une meilleure prise dans la gueule du saumon.

     Hameçon double ou simple? La question nous semble « simple » à répondre: selon notre expérience, les mouches de grosseur supérieure à #8 devraient être montées sur hameçon simple. La mouche offre alors une prise très sécuritaire et est stable dans l'eau. Les mouches #8 et moins sont plus stables, montées sur hameçon double « low water ». Mais le montage en « low water » simple offre aussi une stabilité supérieure à l'hameçon ordinaire, tout en donnant une prise aussi solide que le montage en hameçon double « low water ».

     En résumé, les grosses mouches à simple hameçon sont stables et offrent une excellente prise. Les petites mouches sont plus stables quand elles sont montées en « low water » et offrent une meilleure prise en raison de la longueur de la hampe. Les petites mouches peuvent être montées en double ou simple hameçon « low water », mais les hameçons doubles pourraient offrir plus de stabilité dans l'eau turbulente.

     La couleur est probablement le facteur le moins important, si ce n'est que, dans une eau trouble, il faut utiliser des mouches très colorées comme Mikey Finn, Orange Blossom, General Partitioner, etc.

     Imaginons une fosse avec une eau moyenne à basse et un courant modéré le 10 juillet à 10h45 parune journée claire. Vous optez pour une mouche #8, ce qui est un bon choix. Mous croyons que, si le saumon est présent, il se laissera toute autant leurrer par une Pompier, une Blue Charm, une Green Highlander, une Black Dose, une Rusty Rat, une Margot, une Silver Rat et bien d'autres. Évitez seulement les couleurs très foudroyantes et ce sera un bon choix. Le plus important pour stimuler le saumon sera la profondeur de la mouche et sa vitesse de défilement devant lui. Ces deux facteurs sont contrôlés par la présentation et la grosseur de la mouche.

     C'est ce que nous verrons dans le prochain Salmo Salar.

     Bonne saison !

référence

» Texte et photos Bernard Beaudin et Pierre-Paul Turcotte
» Salmo Salar #39, Été, Juin 1995.
Page 4 sur 12