Mouches Noyées: Des ailes bien positionnées

     La pêche avec des mouches noyées traditionnelles à aile de plume regagne en popularité. À mon avis, pour que l'artificielle présente davantage l'apparence d'un insecte subaquatique, il serait avantageux de coucher l'aile sur la hampe de l'hameçon plutôt que de l'attacher en position habituelle, soit relevée à 30°. Comme ce type d'artificielles n'est pas facile à trouver en magasin, vous devrez les confectionner vous-même, ce qui est facile si vous connaissez la bonne technique. Celle-ci s'applique aussi pour la pose de l'aile en plume des streamers.

     Dans les séquences de montage d'une mouche noyée, la queue, le corps, les côtes et la collerette de hackle doivent être confectionnés en premier lieu. À cette étape, vous devriez avoir prévu un espace libre de quelques millimètres derrière l'œillet pour pouvoir y effectuer l'attache de l'aile et la finition de la tête. De plus, pour que l'aile n'ait pas tendance à glisser de côté sur la surface métallique nue de la hampe lors de la pose, cet espace devrait être recouvert d'un enroulement de fil.

Première étape de pose

Mouches noyées: des ailes bien positionnées
     Pour la fabrication de l'aile, il faut d'abord disposer d'une plume provenant de l'aile gauche et d'une autre de l'aile droite d'un oiseau, ces plumes étant de dimensions et de teintes similaires. Il faut ensuite en prélever une section correspondante et de largeur identique sur chacune (dessin 1).

     Placez les côtés concaves de ces deux sections l'un contre l'autre, leurs pointes étant dirigées vers l'arrière, tenez-les bien serrées entre le pouce et l'index de la main gauche et positionnez-les à l'horizontale sur le dessus de la hampe, sans qu'elles y touchent. Assurez-vous que la longueur de l'aile ne dépasse que légèrement la courbure de l'hameçon. À ce moment il faut bien enserrer en même temps la base des sections de l'aile et la hampe de l'hameçon entre le pouce et l'index.

     Pour éviter que l'aile ne glisse sur le côté lors de la pose, faites un tour de fil de montage lâche autour de la base des sections et de la hampe et prenez soin d'insérer cette boucle de fil entre vos deux doigts (dessin 2). Effectuez un deuxième tour de fil lâche et n'appliquez la tension sur le fil qu'à la fin de ce deuxième tour pour enserrer la base des sections sur la hampe, tout en continuant à maintenir l'enserrement du tout entre le pouce et l'index. Fixez avec quelques tours additionnels de fil et coupez l'excédent de fibres des sections d'aile dépassant à l'avant du point d'attache.

POSITIONNEMENT et FIXATION FINALE

     Notez qu'à ce stade l'aile n'est pas couchée sur la hampe, mais bien en position partiellement surélevée à un angle d'environ 30 degrés (dessin 3). Pour coucher l'aile à l'horizontale, agrippez les deux plumes aux 2/3 de leur longueur entre le pouce et l'index de la main gauche et appuyez le pouce de la main droite au bout de l'œillet (dessin 4).

     En maintenant les deux plumes bien serrées entre vos doigts, glissez l'aile vers l'œillet; les fibres des deux plumes se replieront à la manière d'une charnière à l'endroit où l'aile a été fixée à la hampe. Arrêtez la progression lorsque le repli des fibres touchera le pouce appuyé contre l'œillet (dessin 5). Agrippez alors la section repliée des deux plumes et la hampe de l'hameçon entre le pouce et l'index de la main droite, puis avec le pouce et l'index de la main gauche déposez l'aile directement sur la hampe de telle sorte que l'extrémité ne dépasse pas la courbure. Il ne reste plus qu'à effectuer quelques tours de fil pour compléter l'attache finale de la base repliée de l'aile (dessin 6). Celle-ci est alors couchée directement sur la hampe de l'hameçon, et il ne reste qu'à former la tête.

Références

» Texte & Photo: Gilles Aubert (Décembre 2001).
» Magazine Sentier Chasse & Pêche.
Page 31 sur 45