Techniques Efficaces au Streamer

     Pour obtenir du succès en péchant avec un streamer en rivière et en lac, il faut certes avoir un équipement adéquat et prospecter les bons endroits, mais il est aussi très important de bien présenter l'artificielle. Pour être efficace, et ce peu importe le modèle choisi, le streamer doit être en mouvement. Rappelons que ce type d'offrande imite du poisson-fourrage, une salamandre, une sangsue ou un autre invertébré vivant surtout près du lit du plan d'eau ou d'obstacles submergés. Même si plusieurs streamers sont aussi des mouches attractives, tous doivent simuler le comportement de petits animaux vivants pour inciter le poisson à attaquer. Et comme les proies réelles se déplacent rarement en ligne droite et à une vitesse constante, il est important de faire nager l'artificielle de façon similaire.

Techniques efficaces au streamer
     L'approche la plus usuelle est la récupération de la mouche par saccades irrégulières. Dès qu'elle est déposée à l'endroit souhaité, abaissez la canne près de la surface et, avec la main gauche, récupérez de la soie, faites une pause et récupérez à nouveau. N'hésitez pas à accroître ou à réduire la séquence de nage et la vitesse de récupération du leurre. Généralement, une récupération d'une longueur d'environ 6 po (15 cm) avant chaque pause s'avère un bon choix. Dans les endroits où il y a peu d'eau, il serait approprié de ramener la mouche par saccades brusques et rapides. Plus la colonne d'eau est importante, plus il serait avantageux d'accorder une longue pause entre chaque tirade. Notez que le poisson peut gober l'artificielle en tout temps, mais très souvent il l'attrapera au moment où elle coule entre chaque tirade.

     Si le poisson ne se manifeste pas, optez pour quelques modifications. La technique de base demeure toujours la même mais on apporte des variantes dans la façon de récupérer le leurre. Ainsi, si l'eau est assez claire, attendez que le streamer repose sur le lit du plan d'eau puis élevez-le vers la surface par une longue tirade de la soie. À la vue du leurre, laissez-le descendre à nouveau sur le fond du plan d'eau. Répétez ce manège de façon méthodique jusqu'à ce que le leurre soit à proximité de vous. Cette manière suscite très souvent l'attaque.

     Si vous soupçonnez la présence du poisson et qu'il n'est pas coopératif, laissez la mouche se déposer sur le lit du plan d'eau dans son repaire présumé. Après quelques secondes d'attente immobile, agitez la canne d'un mouvement varié de va-et-vient pour donner une apparence de vie à l'artificielle toujours déposée sur le fond. Répétez ce même manège après avoir récupéré un pouce ou deux de soie (2,5 ou 5 cm) et ainsi de suite, alors que la mouche demeure toujours sur le fond. Soyez attentif, car dans cette situation il n'est vraiment pas facile de percevoir l'attaque, le poisson gobant le leurre très délicatement.

     Il pourrait aussi être productif d'utiliser une autre technique originale de récupération, laquelle s'apparente à celle qu'emploient ceux qui pèchent le doré avec un jig. La mouche étant déposée sur le fond du plan d'eau, abaissez la canne à l'horizontale près de la surface. Après quelques secondes d'attente, relevez le scion de la canne, ce qui provoquera une remontée du streamer dans la colonne d'eau. Dès que la canne est presque à la verticale, abaissez-la à nouveau vers la surface de l'onde. Lors de la descente de la mouche vers le fond, empressez-vous de récupérer la soie lâche avec la main libre. Si le poisson n'a pas gobé l'artificielle, laissez-la à nouveau se déposer sur le fond et recommencez le même stratagème.

Références

» Texte & Photo: Gilles Aubert (Septembre 2004).
» Magazine Sentier Chasse & Pêche.
Page 43 sur 45