Saumons & Tactiques

1) Lecture de la rivière pour localiser les tenues de saumons

     1.1) Tenue (lie) : endroit dans la rivière où le saumon arrête et se repose. Ce doit être un endroit où il sera à l'aise, confortable et se sentant en sécurité. II est évident que le niveau et la température de l'eau sont les facteurs les plus importants parmi les paramètres qu'un saumon doit instinctivement analyser pour choisir un site d'arrêt, soit une tenue.

     Le saumon (les salmonidés) réagit automatiquement à toute situation dans laquelle il se trouve. C'est sa génétique qui le mène ainsi selon les stimulus qu'il reçoit. Ex.: il nage le nez face au courant: il choisit donc un site où les conditions hydrologiques sont compatibles avec ses besoins.

     1.2) Comment lire la rivière et repérer un site propice à la tenue de saumons:

     L'expérience aidant, un pêcheur attentif recherchera trois critères de localisation:

     1.2.1) - La profondeur de l'eau devra être de un (1) à deux (2) mètres.
     1.2.2) - Le substrat de la rivière devra être composé de cailloux, de gros cailloux et à l'occasion de blocs.
     1.2.3) - La vitesse de l'eau de surface sera semblable à la vitesse de marche normale d'un homme.

Saumon et tactiques
     Si le pêcheur ne peut repérer à vue les saumons dans la fosse et que :
 
     Une fois rendu à la rivière, face à l'eau à pêcher, il faut faire des choix:
     - peu ou beaucoup de saumons dans la fosse
     - mouche sèche ou noyée
     - grosse ou petite mouche
     - soie flottante, à bout plongeant ou intermédiaire
     - avançons conventionnel, tressé à densité variable
     - canne longue ou courte
     - eau rapide ou lente
     - eau froide ou chaude
     - eau haute ou basse
     - début ou fin de saison
     - bonne ou mauvaise lune
     - un ou plusieurs pêcheurs
     - longueur et largeur de la fosse

     Pour vous aider à résoudre cet ensemble d'heureux problèmes et déterminer la bonne technique à employer, voyons ensemble les points suivants:

     Ces trois conditions sont présentes, il y a de très fortes chances que des saumons preneurs soient là à attendre la parade de la mouche. Il est donc évident que la hauteur de l'eau est le critère le plus important. Une fosse étant pleines de saumons par niveau normal de la rivière peut être désertée par une baisse ou une hausse du niveau, car ce changement affecte la vitesse de l'eau. L'hydrologie n'étant plus la même, les poissons n'y retrouvent plus leur confort.

2) Réaction du saumon envers la mouche

2.1) Le saumon de nos rivières québécoises réagit mieux à la mouche dans les conditions suivantes:
     2.1.1) ‑ Tôt en saison, et les nouveaux arrivés en rivière.
     2.1.2) ‑ Par eau haute.
     2.1.3) ‑ Par eau froide.
     2.1.4) ‑ Précédant une crue.
     2.1.5) ‑ À la suite d'une décrue.
     2.1.6) ‑ En fin de saison lorsque l'eau refroidit.
     2.1.7) ‑ Occasionnellement, juste avant l'arrivée d'un orage accompagné de tonnerre.
 
2.2) II y a plusieurs croyances populaires associés à la pêche sportive du saumon tel que:
     2.2.1) ‑ Temps clair, mouche claire.
     2.2.2) ‑ Temps sombre, mouche sombre.
     2.2.3) ‑ Eau haute, grosse mouche.
     2.2.4) ‑ Eau basse, petite mouche.
     2.2.5) ‑ Eau haute, soie plongeante.
     2.2.6) ‑ Éviter de faire sillonner (DRAG) la mouche sur l'eau.
 
     Très souvent ces croyances s'avèrent exactes, mais l'inverse donne d'excellents résultats presque aussi souvent.

3) Type de mouches (le choix de la mouche)

Le choix de l'artificielle est très important, en mouche noyée, il faut considérer les facteurs suivants:

     3.1.1) ‑ La vitesse de parade de la mouche est contrôlée;
               - par la vitesse de l'eau.
               - par l'angle du lancer par rapport au sens du courant.
               - par l'action imprimée à la mouche par le pêcheur surtout par eau basse.
 
     3.1.2) ‑ La méthode de couverture des tenues de saumons;
               - un déplacement rapide du pêcheur vers l'aval de la fosse
               - plusieurs lancers de la même position.
               - des lancers de rappels (courts) .
 
En mouche sèche en pêchant l'eau, il faut considérer les facteurs suivants:

      3.1.3) ‑ Les méthodes de couverture des tenues de saumons:
               - vers l'amont.
               - carré au courant
               - vers l'aval.
               - par arcs concentriques.
               - à l'aval en dents de scie.
 
En mouche sèche en pêchant des saumons localisés:

      3.1.4) ‑ Les méthodes de couverture des tenues de saumons:
               - quadriller un secteur.
               - de la queue à la tête d'un saumon.
               - lancers répétitifs sur la tête du même saumon.
               - la technique de l'horloge.

4) Présentation de la mouche

4.1) ‑ Mouche noyée :

     4.1.1) ‑ Évitez les faux lancers pour allonger la ligne. Plutôt utilisez la séquence suivante: arracher, dépôt, parade, allonger, arracher, dépôt, parade etc.. Allongez votre ligne avec le courant plutôt qu'à l'aide de faux lancers. Lorsque vous avez atteint la longueur souhaitée, faites votre première présentation. Tous nous connaissons les petits nœuds dans l'avançon lors de faux lancers avec une longue ligne par fort vent.
 
     4.1.2) ‑ Au 2/3 d'une parade, exécutez une récupération par saccades pour inciter l'attaque du saumon sur la mouche.
 
     4.1.3) ‑ Utilisez le lancer déporté vers l'amont pour allonger la parade de la mouche.
 
     4.1.4) ‑ Évitez d'amender inutilement à chaque lancer. Il faut amender soit vers l'amont soit vers l'aval selon le courant. Si la vitesse est trop rapide, amendez vers l'amont. Si la vitesse est trop lente, amendez vers l'aval. Le courant est l'élément qui imprime à la mouche la vitesse de parade apte à susciter l'intérêt d'un saumon.
 
     4.1.5) ‑ L'angle de présentation est aussi fonction de la vitesse du courant. Par eau idéale l'angle doit être d'environ 45° par rapport à l'axe du courant. Si l'eau de déplace lente­ment, augmenter l'angle au besoin jusqu'a 75° s'il le faut. Dans un rapide où l'eau est très vite diminuer l'angle. Il est évident qu'avec un angle de présentation de 30° il faudra lancer plus loin qu'avec un angle de 75° pour couvrir efficacement les mêmes tenues de saumons.
 
     II est donc sage pour un pêcheur de comprendre les ajustements nécessaires qu'il devra effectuer dans sa technique tout au long de la dévalaison de la fosse.
 
4.2) ‑ Mouche sèche :
 
     Par tradition, tout saumonier aime bien voir flotter très haut sa mouche sèche. Mais qui n'a pas eu la surprise d'avoir une levée sur une mouche complètement submergée?

      4.2.1) ‑ La mouche devrait pouvoir flotter librement sur une distance la plus longue possible, tout en étant sous le contrôle complet du pêcheur.
 
     4.2.2) ‑ II est donc important d'éviter de présenter sa mouche sèche sur une ligne tendue:

     À part les présentations vers l'amont, tous les lancers devraient être légèrement bloqués quelques instants précédant le déploiement complet de la soie et de l'avançon. C'est ce blocage (TUCK  CAST) qui placera dans la ligne ce jeu libre responsable d'une flottaison sans entrave de la mouche.
 
     4.2.3) ‑ Les faux lancers sont essentiels en pêchant la sèche pour allonger la corde et aussi pour assécher la mouche:
II sera important de bien contrôler les faux lancers de façon à éviter les collisions corde, mouche, canne et, bien sûr les petits nœuds dans l'avancon, en s'assurant d'incliner à angle de 45° les lancers vers l'arrière et à la verticale les lancers vers l'avant, ces difficultés seront choses du passé. Ce principe d'éloignement des faux lancers doit toujours être adapté aux conditions du vent ou autres facteurs incontournables.
 
     4.2.4) ‑ Utiliser les lancers déportés vers l'amont ou vers l'aval pour vous aider à maîtriser l'effet, soit du vent, soit des courants à vitesses variés et souvent des deux.
 
     4.2.5) ‑ Les présentations avec lancer courbe, droite ou gauche, peuvent assurer l'arrivée de la mouche au-dessus du saumon avant la ligne.

     4.2.5) ‑ Tous les arrachés doivent être aussi délicats et subtils que votre technique vous permet d'exécuter. L'arraché débute doucement pour briser l'adhérence de la corde et de la mouche à l'eau et accélère constamment jusqu'à l'arrêt brusque alors que la canne est à l'arrière de l'épaule tout en pointant le ciel.
 
     4.2.6) ‑ Utilisez la technique de la double traction pour obtenir une dynamique de la soie lui permettant d'efficacement résister aux effets déplaisants du vent.
 
     4.2.7) ‑ À tout cela, ajoutons l'habilité à déposer délicatement la mouche à l'endroit ciblé de la fosse.

5) Le ferrage

II y a deux écoles de pensées :
 
     5.1) ‑ Je laisse le saumon prendre la mouche, tourner, plonger et puis, je ferre.
 
     5.2) ‑ Au bouillon ou contact du saumon sur la mouche, je ferre et j'essai de la lui enlever.
 
     À vous de choisir!

Annexe A : Facteurs déclencheurs d'attaque chez le saumon atlantique

     1) ‑ Habitude de se nourrir: suit délibérément, accélère et tourne en prenant la mouche, causant un bouillon à la surface.
 
     2) ‑ Agression: attaque suivit d'une levée rapide et éclaboussée.
 
     3) ‑ Irritation: causée par une multitude de présentations de plusieurs mouches.
 
     4) ‑ Tentation: suit la mouche récupérée sur une longue distance et l'attaque lorsqu'elle est accélérée.
 
     5) ‑ Curiosité: lève souvent avec la gueule fermée.
 
     6) ‑ Badinage: frappe la mouche avec le nez, le dos ou la queue.
 
Les " Wasos" (Bombers) sont attaqués surtout par les facteurs suivants:

     1)‑ Habitude de se nourrir

     2)‑ Aggression

     3)‑ Irritation
 
     * Résumé du livre de Gary Anderson "Atlantic Salmon ‑ Facts & Fantasy

Annexe B : HAMEÇONS PROPICES AU MONTAGE DES MOUCHES SÈCHES POUR LE SAUMON

PARTRIDGE BUCKTAIL/STREAMER D4A 3X LONG
MUSTAD79580 4X LONG
TIEMCOTMC300 6X LONG
PARTRIDGE BARTLEET CS10
PARTRIDGE WILSON 01

Annexe C : OISEAU ou WASO dit BOMBER

NOM
QUEUE
CORPS
HACKLE CORPS
AILE
HACKLE COLLERETTE
LEFRANÇOIS BLANC VEAU BLANCCHEVREUIL BLANC
BLANC
SIMPLE-VEAU BLANC
BLANC
LEFRANÇOIS BADGER
VEAU BLANC
CHEVREUIL BLANC
BADGER
SIMPLE-VEAU BLANCBADGER
CANUELVEAU BLANCCHEVREUIL 5/6 BADGERSIMPLE-VEAU BLANCBADGER
CHOCOLAT
VEAU BLANC
CHEVREUIL 87
NOIR
SIMPLE-VEAU BLANC
NOIR
HAZEL
GRAY FOX
CHEVREUIL NATUREL87 BRUN
DOUBLE GRAY FOX
87 BRUN
KILLER WISKER
VEAU BLANC
BOUT 21/F ET NATUREL
GRIZZLY OU 87
DOUBLE VEAU BLANC
GRIZZLY OU 87
WASO BRUN
VEAU BLANC
NATUREL87 BRUN
SIMPLE VEAU BLANC
87 BRUN
WASO NOIR
VEAU BLANC
CHEVREUIL NOIR
GINGER 67/66DOUBLE VEAU BLANC
67/66
WASO BEIGE
VEAU BLANC
CHEVREUIL 91BADGER
DOUBLE VEAU BLANC
BADGER
WASO MIEL
VEAU BLANC
CHEVREUIL 50
GINGER 67/66DOUBLE VEAU BLANC67/66
WASO VERT
VEAU BLANC
CHEVREUIL 4
BADGER
DOUBLE VEAU BLANC
4
SERIN
CAPRA BLANC
CHEVREUIL 41
87 BRUN
DOUBLE VEAU BLANC
87 BRUN
KILLER GRIS
VEAU BLANC
BOUT 21/F ET 104
GRIZZLY
DOUBLE VEAU BLANC
GRIZZLY
SOLDAT LEBRUN
SOUS- O.: CHEV BL. SUR- Q.: CHEV NAT.
CHEVREUIL 91 PÂLEBLANC
RABATTUE CHEVREUIL NATUREL
87 BRUN

Bibliographie

     * Tous ces numéros correspondent au système de couleurs de Gary Borger (BORGER COLOR SYSTEM BCS)
     - Saumon Atlantique, Audet, Bellemare et Bilodeau, Groupe Polygone Éditeurs Inc. 1988
     - Atlantic Salmon Facts & Fantasy, Anderson Salar Publishing 1990
     - The Atlantic Salmon, Wulff, Nick Lyons Books 1983
     - Atlantic Salmon, A Fly Fishing Primer, Paul Marriner, New Win Publishing 1992
     - Technique de la pêche au saumon, Dubé, Les Éditions Leméac 1975      

référence

» Par Claude H. Bernard
Page 23 sur 30