La Petite-Cascapedia

Localisation

     La Petite rivière Cascapédia, communément appelée Petite-Cascapédia est située dans la péninsule gaspésienne. Elle coule du nord au sud pour rejoindre la baie des Chaleurs à la hauteur de la municipalité de Mew Richmond. Cette rivière aux eaux cristallines, typique à la Gaspésie, prend sa source dans les Chic-Choc et coule sur une distance de près de 80 km. son bassin de drainage couvre environ 1 500 km2.

Présence des autochtones

     Les Micmacs l'appelaient Gesgapegiatjg (la petite rivière large). Ces derniers connaissaient aussi bien cette rivière que tout le territoire gaspésien. Les cours d'eau, en plus de fournir une abondante nourriture, servaient de voies de communication donnant accès à l'arrière-pays. Les autochtones savaient tirer profit des ressources présentes dans le milieu afin d'assurer le bien-être des leurs.

     L'arrivée des Européens viendra rompre cet équilibre millénaire. Bien qu'elle soit ignorée de la plupart des gens, l'histoire des Micmacs est intimement liée à celle de la Gaspésie. Encore présentes dans la péninsule, ces communautés continuent à participer activement au développement du territoire.

Exploitation du territoire

     Ce n'est que vers le milieu du XIXe siècle que la Gaspésie entrera de plain-pied dans l'histoire moderne. L'exploitation forestière bat son plein. La coupe de même que le transport du bois sont en croissance. Ces activités nécessitent une main-d'oeuvre abondante. Déjà à l'époque, des personnes s'inquiètent de voir la forêt reculera une telle vitesse. Le bois de chauffage viendra à manquer à certains endroits. L'ouverture de l'arrière-pays favorisera cependant la fondation de nouvelles paroisses.

L'ère des clubs

     Les exploitants auront vite compris l'intérêt de développer la pêche sportive du saumon. Jusqu'alors, la capture commerciale du saumon ne servait, en grande partie, qu'à l'exportation. Les autochtones et les Gaspésiens tiraient également profit de la ressource pour leurs besoins propres.

     En 1878, trois camps de pêche étaient construits sur la Petite-Cascapédia par le little Cascapedia Salmon Club : le camp Mac Gregor, le camp Mill Brook et le camp Brûlé. Seul le dernier existe encore et il est exploité présentement sous forme de pourvoirie. Les propriétaires avaient obtenu des autorités en place des droits de pêche exclusifs. À cette époque, les clubs bénéficiaient des largesses des gouvernements en place. Les clubs privés étaient en grand nombre sur les rivières gaspésiennes.

L'histoire moderne

     Dans la première partie du XXe siècle, la ressource saumon avait fortement décliné. Devant l'inquiétude croissante, des pressions s'exercèrent afin qu'une réserve soit créée sur la rivière. Ainsi, le 28 juin 1945, le gouvernement du Québec annonçait la création de la réserve de la rivière Petite-Cascapédia. La construction de l'actuel camp Melançon date de cette époque. L'État gérera ce territoire jusqu'en 1983.

     À cette date, la gestion de la réserve fut confiée à la Société de gestion du saumon de la rivière Cascapédia. En 1988, le projet de création d'une zec-saumon fut retenu lors du sommet québécois de la faune. Restait à trouver un organisme apte à assurer cette responsabilité.

     Finalement, le gouvernement du Québec transférait en 1991 la gestion du territoire à l'Association des pêcheurs sportifs des rivières Cascapédia. La zec fut créée en 1992. Depuis lors, il est possible d'accéder librement à cette magnifique rivière de la baie des Chaleurs.

     En fréquentant la rivière Petite-Cascapédia, les saumoniers découvriront une des plus belles rivières de la baie des Chaleurs. Espérons que sa riche histoire saura intéresser le visiteur.

référence

» Par François Bouchard
» Photos: Marc Robitaille
» Salmo Salar #44, Automne 1996.
Page 5 sur 19