Montage des Streamers Matuka et Zonker

     Originaire de Nouvelle-Zélande aux alentours des années 1920, le style de fabrication du streamer Matuka a connu sa popularité en Amérique du Nord durant les années 60, Ce style de montage diffère de celui du streamer conventionnel en ce sens que l'aile est fixée sur toute la longueur du dos de l'artificielle, par une spirale de côtes, plutôt que d'être attachée en un seul point à l'avant Il en résulte une artificielle plus solide et plus durable qui garde sa mobilité dans l'eau, tout en ne risquant pas de voir l'extrémité de l'aile venir s'accrocher dans la courbure de l'hameçon lors du lancer.

Montage du Matuka 

Montage des Streamers Matuka et Zonker
     Pour décrire la procédure de montage, nous fabriquerons un Matuka de création personnelle qui, à la pêche de la truite mouchetée, m'a déjà donné d'excellents résultats, Les matériaux nécessaires sont les suivants: hameçon: Mustad #9671, No 4; fil de montage: nylon noir 5/0 ou 6/0; corps: dubbing de fourrure de phoque, couleur orange brûlé; côtes: tinsel ovale médium, couleur or; aile: 4 plumes de forme plutôt ovale prélevées sur le dos d'une peau de faisan à collier femelle, ou substitut; collerette: 1 hackle Badger mou.
 
     Ancrez d'abord le fil de montage sur la hampe de l'hameçon, à environ 1/8 po derrière l'oeillet. Attachez ensuite, à la même hauteur mais en dessous de la hampe, une section de tinsel ovale d'une longueur d'environ 4 po et ligaturez-la avec le fil de montage jusqu'à la courbure de l'hameçon, tout en la maintenant en dessous de la hampe. À ce point, une section d'environ 3 po devrait dépasser à l'arrière de l'hameçon (dessin 1).

Montage des Streamers Matuka et Zonker pour la pêche à la mouche
     Au niveau du début de la courbure de l'hameçon, formez une boucle à dubbing avec le fil de montage; ramenez ensuite celui-ci à 1/8 po derrière l'oeillet et effectuez un noeud demi-clé. Saisissez la boucle à dubbing et appliquez une mince couche de cire collante sur les deux fils avant d'y distribuer également la fourrure de phoque. Après avoir bien torsadé la boucle pour former le dubbinq, enroulez ce dernier vers l'avant pour recouvrir complètement la hampe de l'hameçon jusqu'à l'endroit où se trouve le fil de montage (dessin 2). Assurez par un noeud demi-clé.
 
     Par la suite, sélectionnez 4 plumes de forme plutôt ovale provenant du dos d'un faisan à collier femelle; assurez-vous que ces plumes soient proportionnelles les unes aux autres. Préparez-les en paires et réunissez ces dernières en appuyant les côtés concaves l'un contre l'autre et en vous assurant que les extrémités soient égales. Placez alors votre ensemble de plumes sur le dessus de l'hameçon et mesurez la proportion par rapport à la longueur de la hampe: à partir de la courbure, la partie des plumes qui dépasse à l'arrière doit être équivalente à la longueur de la hampe de l'hameçon.
 
     Une fois les plumes ainsi mesurées, éliminez le surplus des fibres à la partie avant; retirez également de la partie inférieure de l'aile les fibres qui se trouvent au niveau de la hampe, de façon à ne garder que les fibres de la partie supérieure (dessin 3). À ce point, fixez les 4 plumes sur le dessus de la hampe par quelques tours de fil, à environ 1/8 po derrière l'oeillet, et assurez à nouveau par un noeud demi-clé.
 
     Saisissez ensuite de la main gauche l'extrémité des plumes et maintenez-les solidement en place pendant que vous enroulerez, de la main droite, la section de tinsel qui servira de côtes. L'important est de savoir que le tinsel devra être enroulé par dessus l'aile et autour de la hampe, en spirales égales jusqu'à l'avant. Faites un premier tour de tinsel au début de la courbure de l'hameçon, en séparant les fibres des plumes de l'aile, puis continuez ainsi vers l'avant en respectant des intervalles bien égaux entre les tours (dessin 4); une fois la spirale de tinsel rendue à l'avant, les fibres des plumes devraient être perpendiculaires à la hampe.
 
     Fixez ensuite le hackle qui servira de collerette et effectuez deux ou trois enroulages de la plume autour de la hampe; assurez la tige avec quelques tours de fil et coupez l'excédent de la plume. Rabattez finalement les fibres du hackle vers l'arrière avec les doigts de la main gauche et effectuez plusieurs tours de fil supplémentaires sur leur base pour les tenir penchées vers l'arrière (dessin 5). Il ne reste plus qu'à former la tête avec le fil de montage et appliquer une couche de laque. (Vidéo de montage)

Montage du Zonker

Montage des Streamers Matuka et Zonker pour la pêche à la mouche
     Le Zonker revêt une apparence assez similaire au Matuka, mais il en diffère en ce sens que l'aile (ou le dos) est constituée d'une lisière de fourrure sur peau et qu'elle n'est fixée qu'en deux endroits sur la hampe de l'hameçon. Ainsi, contrairement au Matuka, les côtes du Zonker ne viennent pas enrober l'aile ni séparer les poils.
 
     Le Zonker de création personnelle que nous fabriquerons utilise les mêmes matériaux de base que l'artificielle précédente, à l'exception des composantes suivantes: hameçon: Mustad #3665A, No4; corps: dubbing de fourrure de couleur olive; aile: lisière de peau de lièvre, de lapin ou de rat musqué, d'environ 1/8 po de largeur.

Montage des Streamers Matuka et Zonker pour la pêche à la mouche
     Complétez le corps de dubbing de la façon précédemment décrite, mais enroulez les côtes de tinsel directement sur le corps avant de fixer le dos (dessin 6); assurez-vous que le corps se termine à environ 1/8 po derrière l'œillet.
 
     Il s'agit ensuite de fixer la lisière de peau, par quelques tours de fil, au niveau du début de la courbure de l'hameçon. Pour cela, séparez temporairement les poils de l'aile au niveau de l'attache; assurez-vous également que la partie de l'aile qui dépasse à l'arrière soit d'une longueur équivalente à celle de la hampe de l'hameçon (dessin 7). Complétez cette attache par un noeud de surliure, coupez le fil et appliquez une goutte de laque sur la ligature. Ancrez à nouveau le fil de montage à l'avant, puis rabattez la lisière de peau pour l'attacher à l'endroit où se termine le corps (dessin 8).
 
     L'enroulage de la collerette de hackle et la formation de la tête sont exécutés de la même façon que dans le cas du Matuka (dessin 9). (Vidéo de montage)
Page 16 sur 23