Hommage à René Longval

     Il y a des gens qui nous marquent pour longtemps...René est de ceux-là. Parce qu'un jour il nous a rejoints par une des nombreuses facettes de sa personnalité. René, un peu comme le bon dieu il était partout!

Hommage à René Longval
     Quand je l'ai rencontré pour la première fois c'était au sous sol d'un ami, il venait de faire l'acquisition d'une belle canne à mouche toute neuve, une ''GARCIA'' 8.5 pieds  en fibre de verre. En la sortant de son étui pour nous la montrer j'avais l'impression qu'il la caressait, il entrevoyait déjà peut-être tout le plaisir qu'il aurait  à faire tournoyer sa ''Guenisse'' à son camp de pêche...
 
     Ce n'est un secret pour personne que ''pêche'' et ''René'' sont deux mots inséparables.
 
     Il a été  membre de l''Association de chasse et pêche de la Mauricie''  ou il enseignait l'art de la pêche à la mouche. En 1976 avec la disparition de ce regroupement de pêcheurs et chasseurs, il fondait avec des amis la ''Société Mauricienne des Pêcheurs à la Mouche inc''. ou il occupa des postes stratégiques pendant plusieurs années.
 
     Combien d'ateliers sur le montage de mouches il a donnés un  peu partout au Québec? Je ne saurais le confirmer mais je sais qu'il en a initiés un grand nombre.
 
     En avril 1987  René recevait la prestigieuse mention d'honneur ''PAUL PLANTE'' pour son implication dans le développement de la pêche à la mouche au Québec, une reconnaissance bien méritée.

Hommage à René Longval
     René a pêché  de tout et partout...tantôt un bout d'oreille tantôt un bout de cuir chevelu ... au Québec ou dans l'Ouest...mais sa préférence a toujours été la truite mouchetée et le saumon de l'Atlantique.  Il a été pendant plusieurs années membre du jury pour le concours de montage de mouches de la F.Q.S.A.
 
     Pour clore sa saison de pêche quoi de mieux qu'un séjour en octobre  dans la rivière Ste-Marguerite à pêcher la truite de mer; il n'est jamais revenu bredouille, croyez-moi, Il avait un ami à Sacré-Coeur qui connaissait bien cette rivière!
 
     Il n'était pas seulement qu'un pêcheur à la mouche, combien ont suivi ses cours de poterie? C'était fascinant de le voir travailler sur son tour pour réaliser ses créations. Il avait aussi une passion pour la photographie, il n'était pas rare de le voir caméra au cou  cherchant à figer le présent...il s'était même inscrit en Arts Plastiques à l'U.Q.T.R., il était curieux et cherchait à tout connaitre.
 
     Membre de la chorale ''L'ORPHÉON'' de Trois-Rivières, René était très apprécié pour sa voix, une basse profonde, si recherchée dans une chorale.
 
     Je me souviens, un matin, sur la rivière ASHUANIPI au  Labrador, nous nous dirigions vers les chutes MOLSON ou se réfugiaient les monstres qui nous faisaient tant rêver... René assis dans la pince du canot  chantait des airs classiques que j'aimais tant ; en attaquant la plus vaste partie de ce cours d'eau, le vent s'est levé pour nous mettre en péril, j'étais tendu au moteur  et mon chum s'agrippait fermement aux plats bords de l'embarcation.  Les yeux rivés vers l'horison j'espérais voir au loin les chutes Molson quand tout-à-coup René me crie ''Ti-gars gagne le bord  avant qu'il soit trop tard'', saisi par ce cri  j'ai compris qu'il fallait remettre à plus tard cette expédition...
 
     En plus d'avoir été pour moi un très bon ami pendant plus de quarante ans René n'avait pas d'ennemis, il était apprécié de tous,  certains osaient même l'appeler le ''PATRIACHE''.
 
     René nous a quittés après deux longues années en fauteuil roulant, en résidence.
 
     Chaque fois que je lui rendais visite, mon ami semblait paisible, méditatif comme s'il tentait de combler les longues heures d'attente qui le séparaient de l'autre rivage en se remémorant toutes ses expériences de pêche!
 
     René, tu nous as quittés en 2015, bien entouré de tes amours; les souvenirs qui nous habitent sont indélébiles.
 
     Merci pour cette longue amitié.

     Louis Tanguay

MENTION D'HONNEUR PAUL PLANTE

     Allocution faite au Banquet 1987 par Jean-Guy Côté, pour présenter le récipiendaire du Prix Honorifique Paul Plante.

MENTION D'HONNEUR PAUL PLANTE; René Longval
     Notre récipiendaire de cette année pour le Prix Paul Plante est une truite mouchetée . . . mâle ... un «buck» avec toutes ses couleurs et une ardeur peu commune à défendre jalousement la cause de la pêche à la mouche au Québec.

     Né d'une frayère probablement située dans la belle Mauricie, notre invité a plus de blanc sur les ailerons que jamais, ce qui ne l'empêche pas de donner plus de lui-même pour le support de la pêche à la mouche que jamais auparavant.

     Lorsqu'il a pris épouse, sa femme (Mariette) n'avait aucune notion de ce que pouvait avoir l'air un pêcheur à la mouche.

     Avec les années, elle a appris, que le plus petit poisson pouvait le faire frémir de tout son être. Que la nouvelle lune de miel survenant à chaque printemps était ni plus ni moins qu'un voyage de pêche préparé de longue date. Elle croyait seulement que ça lui passerait avec les années. C'est ce qu'elle croyait... Quand il était dans un party, elle était sûre de le retrouver dans un coin avec des amis, qui gesticulaient, qui faisaient comme ça . . . comme ça ... et qui parlaient tous en même temps, pour mieux se comprendre.

René Longval
     Quand il regarde la blouse d'une belle fille, soyez assuré qu'il peut reconnaître la sorte de plume qui est accrochée à elle, et que le reste ne le dérange pas le moins du monde. Pour tout ce qui concerne la pêche et le montage de mouche, notre invité à une mémoire d'éléphant.

     Quel est le nom latin de la grosse éphémère jaune et verte qui sort en lac au mois de juillet ? Il répondra à coup sûr: Ephemera guttulata. Sur quel hameçon Louis Tanquay monte sa LT? Il répondra sans hésiter une Mustad 94831. Où est-ce au Québec qu'on retrouve la plus grosse truite mouchetée? Il répondra: Broadback.

     Quelle est sa date d'anniversaire de mariage? Il répondra fin avril ou bien la date de l'ouverture de la pêche. Il empire avec les années, il ne vous répondra pas un mot si, dans votre question, vous n'avez rien qui fasse allusion à la pêche ou aux plumes.

René Longval, Bill Dousset et Robert Piché
     Si quelqu'un parle de poissons dans une soirée, vous le verrez arriver comme un achigan au printemps sur le nid. D'abord, il se retournera pour voir d'où ça vient, ensuite prétextera quelque chose pour laisser les autres et tranquillement s'avancera les yeux tout rouges pour que vous lui permettiez de se joindre à votre conversation.

     Quand il magasine avec sa femme, elle croit qu'il s'intéresse aux vendeuses, jusqu'à ce qu'il lui dise: As-tu vu la robe de la fille, un beau bleu Silver Doctor. Vous pensez que son sous-sol a été aménagé en fonction de la parenté? Détrompez-vous . . . Farce à part, tout ce que touche notre invité est empreint d'amour sincère et sa simplicité n'a d'égal que son amitié. Mesdames, Messieurs, la Mention honorifique pour le Prix Paul Plante 1987. Monsieur René Longval, du Cap-de-la-Madeleine.

références

» Texte & Photos « Hommage à René Longval » Louis Tanguay (2017)
» Texte « Mention d'honneur Paul Plante » Jean-Guy Côté
» Atossement Votre Printemps 1987.

Page 20 sur 25